06182018Headline:

Abidjan: Rhdp, Guikahué se fâche

Invité à présider la pose de la première pierre du siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda) de Bingerville, le jeudi 17 mai 2018, au quartier Sicogi 1 de cette commune, le professeur Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif en chef du parti, a lancé des flèches à ses détracteurs. Sous une forte pluie, le représentant de Henri Konan Bédié a, une fois de plus, dit des vérités.

« Il court des bruits ces derniers temps. On dit Guikahué est anti-Rhdp. Je dis non. Je ne suis pas anti-Rhdp. Je suis Rhdp mais Rhdp groupement politique. Et je trouve qu’au stade où nous sommes, ayant été le gestionnaire des délégations des coordinations Rhdp, on ne va pas se mentir. Nous ne sommes pas encore prêts pour aller au parti unifié. Préparons les bases pour y aller. Le parti unifié, c’est la finalité, ce n’est pas le début. On y va quand on est préparé parce qu’on ne peut pas emmener quelqu’un de force dans un parti politique … », a-t-il asséné, non sans se féliciter de la présence des militants des autres partis membres de la coalition au pouvoir auprès du maire Beugré Djoman.

A relire: PDCI-RDA, Guikahué répond à Adjoumani: « Il a perdu, qu’il reconnaisse sa défaite»

Et l’ex-ministre de la Santé de partager sa vision sur le futur candidat du parti que des militants ne cessent de réclamer. « On entend souvent dire qui va être candidat au Pdci en 2020. Au Pdci, les présidentiables, il y en a assez, en commençant par notre premier président, le président Henri Konan Bédié. Ce n’est pas candidat le Pdci cherche, mais c’est comment faire pour que celui qui sera désigné gagne en 2020 », a-t-il fait savoir. Avant d’inviter les militants de base au travail. « Il faut que vous soyez mobilisés. Laissez tomber les débats de qui va être candidat à la présidence. Chaque chose en son temps. Actuellement, c’est le temps de la restructuration. En juin, ce sera le temps de l’enrôlement et en septembre-octobre, ce sera le temps des municipales. Une fois que nous avons nos élus (maires, présidents de région), on va chercher maintenant qui va diriger la Côte d’Ivoire. Vous ne pouvez pas construire la maison sans poser la première pierre. Après ça, suivra la fondation. On n’a jamais commencé une maison par la toiture », a-t-il martelé, sous un tonnerre d’applaudissements.

Poursuivant, l’envoyé de Bédié s’est dit confiant sur le soutien des partis membres de la coalition au pouvoir au Pdci. « Le moment venu, ils nous soutiendront parce que nous, on a soutenu deux fois. On doit nous soutenir. C’est l’union qui fait la force. Quand la première fois, le président Bédié nous a demandé d’avoir un candidat unique en groupement politique Rhdp, on a gagné facilement avec le président actuel. Donc le groupement politique Rhdp peut faire gagner le candidat du Pdci. Notre groupement politique nous a donné la présidence cadeau. Concubinage là, ça prend fin», a-t-il martelé.

Relativement à la construction du siège du Pdci-Rda à Bingerville, dont la première pierre a été posée, Maurice Kakou Guikahué a salué le travail du maire Beugré Djoman dit Djodjo. Il a, en sus, promis de peser de tout son poids pour qu’à l’inauguration de ce chef d’œuvre estimé à 90 millions de F Cfa, Bédié fasse lui-même le déplacement à Bingerville. Il a invité les militants à se faire enrôler dès le mois prochain pour les futures batailles électorales.

C’est le même message livré par le maire du Plateau, Akossi Bendjo, qui, est par ailleurs, Secrétaire exécutif chargé de la mobilisation du Pdci-Rda. Il a rappelé aux militants les enjeux de leur déplacement. « Nous avons décidé de venir sceller un pacte avec vous. Rien ne doit nous diviser. Vous devez vous mobiliser autour de Beugré Djoman. Ce n’est pas le moment de se battre pour diviser les voix. Nous voulons un enrôlement réussi à Bingerville », a-t-il soutenu. Et de préciser que les municipales sont un test pour le Pdci en vue des échéances de 2020. « Notre objectif, c’est d’être aux affaires en 2020 et les autres doivent nous accompagner. Nous avons le devoir de gagner en 2020 pour réconcilier les Ivoiriens », a-t-il annoncé.

Bien avant, le premier magistrat de la commune de Bingerville s’est, pour sa part, attaqué aux cadres du parti qui possèdent une double casquette. « Au moment où d’autres personnes ont honte de déclarer leur «Pédécéité » (c’est-à-dire, leur appartenance au Pdci), nous Bingervillois, on s’affiche et on construit une maison du Pdci. Après plusieurs années d’errance et de location, le délégué de Bingerville a décidé de doter notre parti d’un siège qui lui est propre. La fin des travaux est prévue pour les échéances de 2020 », a-t-il déclaré.

L’adjoint au maire, Koffi Christian, le président des jeunes du Pdci de Bingerville Tiekoura Christian, et N’Dri Clémence, Porte-parole des femmes ont salué l’action du maire Beugré Djoman et pris position pour leurs responsables.

 

linfodrome.com

 

 

 

 

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment