05242019Headline:

Abidjan: “Si Gbagbo veut redevenir président du FPI il va nous le dire” (Affi)

Le président du Front populaire ivoirien (Fpi, opposition) Pascal Affi N’Guessan a affirmé lundi que ses adversaires internes qui attribuent des propos à l’ex-président Laurent Gbagbo, fondateur du Parti “ont leur propre agenda”.

“Ces propos qu’on prête à longueur de journée” à M. Gbagbo, “ce sont des gens qui parlent, qui ont leur propre agenda”, a déclaré M. Affi face à la presse.

“Si Gbagbo a des intentions, s’il veut redevenir président du FPI il va nous le dire, personne ne sera son porte-parole, il n’y a pas d’intermédiaire entre lui et moi”, a-t-il dit.

Mi septembre, selon des propos attribués à Laurent Gbagbo, l’ancien président avait dit assurer “pleinement la direction” de son parti, après le décès de son intérimaire Abou Drahamane Sangaré.

Il avait confié “la mise en œuvre des décisions, la gestion et l’administration du parti” à Assoa Adou, secrétaire général qui avait signé ce communiqué.

“Je ne peux pas l’incliner pour répondre aux propos d’un cadre qui n’a jamais été mon patron ni au FPI, ni au gouvernement”, a réagi Pascal Affi N’Guessan.

Selon lui, le retour de l’ex-président, acquitté par la CPI, “va mettre fin à la crise” au sein du FPI et “conforter l’unité”.

Il a assuré que l’ex-première dame Simone Gbagbo, proche de la branche pro-Gbagbo du FPI et avec qui “il est en contact” à travers un groupe de contact “est dans de bonnes dispositions pour que le parti retrouve son unité”.

Les intentions de Simone Gbagbo “sont claires et sa disposition à aller à l’unité est évidente”, a-t-il relevé.

Depuis 2014, le FPI est confronté à une crise interne. Deux camps divisés entre pro Affi N’Guessan (président reconnu par les autorités ivoiriennes) et pro feu M. Sangaré s’affrontent pour le contrôle du parti.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment