06222018Headline:

Abidjan: Simone Gbagbo considérée comme une suspecte en fuite, la CPI s’explique

Simone Gbagbo

Lundi 4 Juin 2018 – Alors qu’elle fut jugée en Côte d’Ivoire et condamnée à 20 ans de prison pour « atteintes à la sûreté de l’Etat », la Cour Pénale internationale (CPI) considère Simone Gbagbo  comme une suspecte  en fuite  comme rapporté vendredi par KOACI.

Interrogée sur la question ce lundi, la CPI  via son porte-parole,Fadi  Abdallah, justifie par le fait, qu’un mandat d’arrêt a été émis en l’encontre de l’ex première Dame et continue de demander qu’elle soit remise à sa juridiction.

« En ce qui concerne la CPI, il y a toujours un mandat d’arrêt en vigueur à l’encontre de Mme Gbagbo, et la CPI  continue à demander à ce qu’elle lui soit remise », a indiqué le porte-parole de la CPI.

Les autorités ivoiriennes pour des raisons non officielles refusent de livrer l’épouse de Laurent Gbagbo à la CPI malgré sa demande.


Par ailleurs, concernant l’état de santé de Simone Gbagbo, sources de rumeurs sur les réseaux sociaux, Madame Agnès Gnahoua qui lui a rendu visite jeudi dernier à son lieu de détention de l’école de gendarmerie rassure.
 « Enfin mes yeux l’ont vue, mes mains l’ont touchée et j’ai été rassurée. Ce jeudi 31 mai où battait son plein la fête anniversaire de naissance de son époux, j’ai eu l’honneur d’être reçue pour la deuxième fois par la meilleure des meilleures combattantes contemporaines des libertés. J’ai nommé Mme la Première Dame de Côte d’ivoire, Mme Simone Gbagbo. A sa vue, j’ai observé la pleine forme mais plus encore de bonnes ondes qu’elle irradie. Son sourire communicatif présage l’espoir. Elle a foi en Dieu et en la persévérance des Ivoiriens.
Continuons de la soutenir en prière car elle en a besoin même si moralement tout va bien », a-t-elle écrit via internet.
koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment