03282017Headline:

Abidjan: soins gratuits:Un famille expose le racket dans un hopital d’abobo

hopital gratuit

La scène se passe à l’hôpital AGFOS-com situé à abobo pk 18, agripack derrière pont.
Je suis allé accompagner ma femme pour faire vacciner notre nouveau né. Le bb est né le vendredi 04 mars à 05h. Il n’a reçu aucun vaccin. La sage femme à donné rendez vous le lundi 07 mars. Nous nous sommes rendu au rendez vous. Comme moi je suis un homme parmi tant de femme, je me suis mis à l’écart et j’observais ma femme dans le rang. Arrivé sur ma femme, l’infirmière à rempli tout simplement le carnet de l’enfant (voir photo). Puis elle referme le carnet, prend une moustiquaire imprégnée, tend le carnet et la moustiquaire à ma femme et dit rendez vous le 19 avril.
Moi je suivais bien la scène, à aucun moment je n’ai vu cette infirmière piquer l’enfant, je ne l’ai pas vu non plus mettre médicament dans sa bouche. Ma femme s’avance vers moi et me dit qu’elles disent de revenir le 19 avril prochain. je lui ai alors posé ces 2 questions :
-Elles ont piqué l’enfant?
Ma femme a répondu non.
-elles ont mis médicaments dans sa bouche?
Ma femme a répondu non.
Alors j’ouvre le carnet pour voir ce qu’elle a écrit. C’est bien mentionné le nom des vaccins. J’ai dis non, c’est pas possible. Il n’a reçu aucune dose et pourtant c’est mentionné dans le carnet que le vaccin est fait et rendez vous le 19 avril.
Je suis rentré dans un autre bureau. j’y ai trouvé une dame un peu plus âgé. Je lui ai expliqué la scène. elle est allé voir l’infirmière en question. Celle ci repond: non je leur ai dis de se mettre de l’autre côté pour attendre leur tour pour être vacciner.
Pour éviter les discussions inutiles, je nais pas discuté. Je n’ai pas dis non elle n’a pas dit ça. J’ai dis à ma femme de se mettre labas. Elle est parti. J’avais le carnet en main. Elle ont mis une goutte de médicament dans la bouche de l’enfant et ont fait une injection. Et elles ont dit à ma femme de payer 1000 fr. Elle est venu chercher l’argent dans son sac qui était avec moi. J’ai di non. Tu ne ne donneras point 1 rond à ces misérables infirmières qui mettent la vie des êtres humains en danger pour leur propre intérêt. J’étais fâché et j’ai fais objection au payement. mais les autres femmes payaient. Elles ont bavardé beaucoup beaucoup. Mais je suis resté serein. Ya une qui dit qu’ils non qu’à me laissé avec mes problèmes. L’hôpital en question est publique et c’est bien écrit et affiché que les vaccins pour les bb sont gratuits. mais elles ont collé collé des affiches dessus de sorte qu’il est impossible de lire l’affiche.
Mon fils a aussi un frein de langue. Elles disent que pour couper ça coûte 1500. Elles ont refusé de couper le frein de langue car je n’ai pas payé.
Pourtant le président de la république de Côte d’Ivoire avait dit que tout ça c’était gratuit.
La question qui me traverse est la suivante:
C’est le président qui ne respecte pas ses dits oubien ce sont les infirmiers qui ne respectent pas les dits du président? Aidez moi a trouvé une réponse car je suis confus.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment