05232019Headline:

Abidjan: Soro Guillaume obligé par Ouattara à choisir le RHDP ou…!

Le Président Alassane Ouattara a pris Soro Guillaume entre quatre-yeux pour l’amener à clarifier sa position sur le RHDP lors de leur rencontre du 5 janvier dernier que nous évoquions. Si rien n’avait filtré de cette rencontre, ces dernières heures ont permis d’en savoir davantage sur le contenu de leurs échanges.

On sait le thermomètre au plus bas dans la relation entretenue par le camp du Président Alassane Ouattara avec Guillaume Soro de l’ Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire. L’ancien chef rebelle a de profondes divergences d’opinions avec ses alliés d’hier et c’est ce qui le pousse à prendre ses distances avec le RHDP. Dans le même temps, le PAN se rapproche de l’ancien Président Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA, qui porte un coup dur au mouvement avec le retrait de son parti.

La tension est si forte que le ministre Adama Bictogo a pratiquement invité Guillaume Soro a afficher publiquement sa position sur le RHDP. Pour lui, soit il adhère à ce parti, soit il libère le poste qu’il occupe à l’Assemblée Nationale grâce au RDR, parti fondateur du RHDP.

Guillaume Soro de son côté lui a répondu en disant que personne ne pouvait le contraindre à la démission. Faux puisque le Président Ouattara lui aurait aussi tenu le même discours, selon nos informations. Convoqué par le chef de l’État le 5 janvier dernier, Soro Guillaume a été invité à se positionner en faveur du RHDP ou de tirer toutes les conséquences de son éventuel refus d’y adhérer, le fameux « rejoindre le RHDP ou déposer le tabouret ».

Le chef du parlement ivoirien a demandé un temps de réflexion au Président à qui il a expliqué les raisons de son hésitation. C’est entre autres la fissure entre Bédié et Ouattara qui le préoccuperait, une crainte que n’aurait pas partagée le Président Alassane Ouattara qui aurait exigé de lui une réponse avant le 26 janvier, date du congrès constitutif du RHDP parti unifié.

Si Soro Guillaume ne vient pas à ce congrès, alors son absence sera synonyme de sa sortie du RHDP. À partir de ce moment-là, il sera traité comme un opposant par le Président Ouattara et ses proches qui ne devraient plus rien lui concéder.

Beaucoup d’Ivoiriens fantasment autour des tensions entre Soro Guillaume et le camp du Président Ouattara. Le chef de l’État a donc tenu à mettre en garde ceux qui cherchent à inquiéter la population en disant en présence du même Guillaume Soro lors de sa réception des voeux des chefs des différentes institutions du pays : “Nul ne sera en mesure de troubler la paix tant que je serai à la tête de ce pays ». Sur de lui, il a rajouté : « J’entends beaucoup d’inquiétudes sur 2020. Mais je vous rassure que les élections de 2020 se passeront très bien. Arrêtons de nous faire peur. En 2020, il n’aura rien. Je tiens à la stabilité de notre pays”.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment