09212018Headline:

Abidjan: Touré Mamadou appelle à voter les candidats RHDP.

Le porte-parole du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel),Touré Mamadou a demandé “aux populations de sanctionner dans les urnes tous ceux qui auront un discours ethnique” lors d’une rencontre avec les populations de Daloa (ouest ivoirien).
M. Touré a demandé aux populations de Daloa de “sanctionner dans les urnes tous ceux (candidats) qui auront un discours ethnique”, car selon lui, “un pays qui se veut moderne ne peut être gouverné sur la base ethnique”.

Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Porte-parole adjoint du Gouvernement, a également appelé les populations de Daloa à “voter massivement pour les candidats du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) pendant les élections locales prévues le 13 octobre prochain.

Pour M. Touré, “les politiciens qui se réfugient derrière les ethnies sont dépassés”.

Mi-août, l’ancien ministre Lida Kouassi, cadre du FPI avait souligné que celui qui représente une région à l’Assemblée nationale doit venir de cette région. Des propos qui ont suscité une polémique sur les réseaux sociaux.

Joël N’Guessan, l’un des vice-présidents du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel avait également critiqué les propos de l’ex-ministre de la Défense de Gbagbo, Lida Kouassi, lors d’une interview accordée à Afrique sur7 en ses termes: “Notre souhait est que ceux qui ont bénéficié de cette amnistie aient le bon ton. Les propos belliqueux, comme ceux que Lida Kouassi a prononcés, des propos visant à diviser les Ivoiriens, on n’en veut plus. Il faut qu’il le comprenne. Il faut qu’il comprenne que c’est parce que le président tient à ce qu’il y ait une cohésion sociale, le vivre ensemble bien développé qu’il a pris cette loi.”

“Pour nous, c’est quelque chose que nous apprécions à sa juste valeur. Je me pose la question de savoir si ceux qui ont bénéficié de cela auront suffisamment de sagesse pour comprendre la profondeur et la portée de cette ordonnance. J’en doute. Quand j’entends certaines déclarations, des individus qui sortent à peine de prison qui comme s’ils n’ont rien fait, que notre justice a été une justice qui les a condamnés inutilement et qui reprennent les mêmes slogans qui nous ont amenés dans la guerre. On ne pourra pas tolérer cela” a expliqué M. N’guessan.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment