05262019Headline:

Abidjan: Tout va mal au RHDP.

Le ministre Mabri a débuté sa tournée à la cité Universitaire d’Abobo. Celle-ci devrait s’achever à Cocody où il devrait parrainer un grand tournoi de Maracana. Mais, selon ses services, il a dû interrompre « pour répondre d’urgence à une convocation à la présidence de la République ».

Dans l’entourage du Vice-président du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), on avance que « cette convocation viendrait de la Primature », quand d’autres soutiennent que « le coup de fil qu’il a reçu, et qui le somme de surseoir à sa visite, proviendrait directement de la présidence de la République, donc du président du Rhdp, le chef de l’État Alassane Ouattara ».

La mise en place du Rhdp, le 26 janvier 2019, a donné lieu, depuis quelques jours, à un concert de propos contradictoires entre les « unifiés ». Albert Mabri Toikeusse, le Vice-président du parti en gestation, a d’ores et déjà fait annoncer sa candidature à ses parents de Zouan-Hounien, par les soins de l’ex-député Michel Dan Ouelo, le samedi 22 décembre 2018. Ce même jour, le parti Arc-en-ciel tenait son Bureau politique pour se prononcer sur le congrès constitutif du Rhdp, prévu pour le 26 janvier 2019. Et là, Albert Mabri Toikeusse a jeté un pavé dans la marre, déclarant que le congrès constitutif ne prévoit pas la dissolution des partis politiques qui composent le Rhdp. « Le congrès du Rhdp du 26 janvier 2019 n’a pas à son ordre du jour, la dissolution des partis membres », a dit Mabri. Marquant sa préférence et son « attachement à un Rhdp de rassemblement, ouvert à toutes les filles et à tous les fils de la Côte d’Ivoire ».

Et pourtant, Adama Bictogo a tenté de recadrer tous ceux qui semblaient ramer à contre-courant de l’idée de dissolution des partis composant le Rhdp unifié. Pour Bictogo, le Rhdp sonnera la mort des partis fondateurs. « Ce congrès sonnera l’heure de la clarification. Il mettra fin aux vuvuzelas et à la transhumance, et donnera le coup d’envoi de la campagne. Il ne sera plus possible de jouer sur tous les tableaux. On sera soit Rhdp, soit Pdci, soit Raci, mais pas tout à la fois. Le ticket pour la présidentielle sera choisi par le Conseil politique du Rhdp et son président. Ils le soumettront à une convention à la fin 2019 et au début 2020 », a indiqué Adama Bictogo dans une interview à Jeune Afrique du 16 au 22 décembre 2018. Il a été appuyé par Touré Mamadou, le porte-parole du Rdr et porte-parole adjoint du Rhdp unifié, en conférence de presse, le mardi 4 décembre 2018. Celui-ci a été sans ambages quant à la dissolution des partis membres du Rhdp.

« Nous aurons un seul parti politique nommé Rhdp. Ce qui veut dire que, de facto, tous les partis traditionnels existants, juridiquement, ne vont plus exister… Le Rdr a fait le choix du parti unifié en toute responsabilité. Nous savons que c’est un choix difficile, compte tenu de l’histoire de notre parti, mais, c’est un choix qui est guidé par l’intérêt supérieur de la nation », avait déclaré Touré Mamadou. Aujourd’hui, on note que les initiateurs du Rhdp viennent de faire un virage à 180 degrés. Le ministre Touré Mamadou, porte-parole du Rdr, a pris à rebrousse-poil tout le monde. Celui-ci a confié aux journalistes, en marge de la conférence de presse animée, mercredi 26 décembre 2018, par Adama Bictogo, Président du comité d’organisation (Pco) de ce congrès constitutif qui était censé faire disparaître ces partis, que « nous n’allons pas au congrès pour parler de dissolution des partis ». « C’est aussi ce qu’a dit le président de l’Udpci, Albert Mabri Toikeusse. Mais, ce dont il sera question, c’est le fonctionnement de ces structures, après la date du 26 janvier 2019. C’est ce qui sera l’objet de débat. Il importe de dire comment les partis vont fonctionner, après cette date. Ce d’autant plus que nous parlerons désormais en termes de parti unifié Rhdp », a précisé Touré Mamadou qui explicitait les dires d’Adama Bictogo.

La sortie de Mabri a-t-elle impacté le processus de mise en place du Rhdp, au point d’être « convoqué », selon ses services à la présidence ivoirienne ? Les jours à venir nous situeront…

voxabidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment