10222017Headline:

ABIDJAN /Un grand Redressement de la Sotra : Il y a du nouveau/ce qui va changer

500. C’est le nombre d’autobus de marque TATA que la Société des transports abidjanais (Sotra) pourra acquérir très bientôt dans le cadre de son redressement. Et, cela fait suite à la signature d’un accord de prêt intervenue entre Eximbank Inde et le gouvernement ivoirien, le mercredi 28 décembre 2016, à la salle de conférences du 20ème étage de l’immeuble Sciam, au Plateau.

Signataire de l’accord au nom de l’État de Côte d’Ivoire, le ministre auprès du Premier ministre en charge de l’Économie et des Finances, Koné Adama, a salué l’action de la banque indienne qui n’est pas la première du genre dans le secteur des transports. «Cette cérémonie constitue un autre moment fort de la coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Eximbank de l’Inde après la signature de l’accord de prêt pour le financement du projet deRenouvellement du Parc Automobile des Transporteurs intervenue le 1er août 2016. En effet, elle traduit de manière significative, la coopération sud –sud qui, je l’ai toujours relevé, est à encourager. Cette convention de financement que nous venons de signer porte sur un montant de 87 460 000 dollars US soit environ 53 829 922 894 francs Cfa», a fait savoir le ministre Koné Adama. M. Koné a noté que les 53 milliards permettront à la Sotra d’acquérir 500 engins roulants. En présence du ministre des Transports, Touré Gaoussou et du représentant résident d’Eximbank Inde, Pushpesh Tyagi, le ministre en charge de l’économie, a rappelé les réalités du transport à Abidjan et les difficultés de la Sotra. Il a expliqué que depuis 1990, les crises économiques et sociopolitiques successives ont progressivement amenuisé l’offre de transport jusqu’à un niveau de 360 véhicules en 2011 pour une population abidjanaise de 5 millions d’habitants.

Selon lui, le programme de redressement mis en œuvre par la Sotra a permis d’atteindre aujourd’hui une offre quotidienne de 500 autobus sur le réseau urbain avec une quinzaine de bateaux bus. Aussi, face à des enjeux nouveaux tels qu’une population du District d’Abidjan de plus de 5 millions d’habitants et estimée à 8 millions à l’horizon 2020 ; l’extension du District d’Abidjan aux communes de Bingerville, Grand-Bassam, Anyama et Songon ; la prédominance du transport informel avec pour corollaire les embouteillages des voies de circulation et l’accroissement des accidents ; le développement d’un système de transport multimodal à Abidjan à l’horizon 2020 (bateaux, bus et métro) ; des changements importants dans la mobilité des Abidjanais avec une croissance des transports intra-communaux qui représentent 60% des déplacements des abidjanais, le gouvernement a décidé d’agir. Selon le ministre, la Sotra a besoin de renforcer ses réseaux avec un parc de 2500 autobus pour atteindre l’objectif de couverture de 50% des besoins de mobilité de la population abidjanaise. Et, la première phase de ce vaste projet passe, conformément au Programme national de développement (Pnd 2016-2020) par l’acquisition par la Sotra d’un premier lot de 500 autobus.« L’acquisition de ces 500 autobus permettra d’améliorer la qualité du service offert à la population abidjanaise, dès 2017 », a-t-il rassuré. Avant lui, le ministre des Transports s’est lui aussi réjoui des fruits de la bonne coopération avec le gouvernement indien. Selon Pushpesh Tyagi, Eximbank Inde sera toujours disponible parce que la Côte d’Ivoire est un pays qui respecte ses engagements. Depuis 1990, les crises économiques et sociopolitiques successives ont progressivement amenuisé l’offre de transport jusqu’à un niveau de 360 véhicules en 2011 pour une population abidjanaise de 5 millions d’habitants.

Hermance K-N

soir info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment