01172019Headline:

Abidjan: Voici la réplique de Kouadio Konan Bertin face à la question GUIKAHUE.

Kouadio Konan Bertin dit KKB n’a pas attendu une semaine pour répondre à Maurice Kakou Guikahué. En effet face à la presse vendredi 4 janvier 2019, en réponse à une question sur la nomination de l’ancien président des jeunes, le Secrétaire exécutif du PDCI-RDA a fait savoir qu’il devra la mérité à travers ses actes et actions au sein du parti. Cette réponse, a postériori n’a pas du tout plu à KKB.

« Parce que j’estime qu’il a assez de problèmes à résoudre, je voudrais éviter toute polémique avec monsieur GUIKAHUE en m’abstenant de faire l’état de mes services au PDCI-RDA. Au demeurant, je me demande si dans ce pays, il y a une seule personne qui a pris cette réponse de monsieur GUIKAHUE au sérieux », a réagi Kouadio Konan Bertin.

Frondeur contre certaines décisions du parti et son président Henri Konan Bédié, dont l’appel de Daoukro, KKB a été mis sur le banc de touche. Il avait même été suspendu pour indiscipline avant d’être réintégré avec Yasmina Ouégnin, député de Cocody.

Lire l’intégralité de sa réaction

Monsieur Kouadio Konan Bertin dit KKB: Ma réponse à Monsieur GUIKAHUE KAKOU MAURICE

A l’occasion de sa conférence de presse du vendredi 4 janvier 2019, répondant à une question relative à ma nomination éventuelle, le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, monsieur Maurice KAKOU GUIKAHUE a affirmé qu’il me faudra faire mes preuves si je veux être nommé.

Monsieur GUIKAHUE vient donc de m’apprendre ainsi qu’à tous les militants du PDCI-RDA que si, à ce jour, je n’ai été nommé à aucune fonction officielle dans mon parti, c’est parce que je n’ai pas fait mes preuves.

J’ai beau retourner cette réponse dans tous les sens, j’ai du mal à me situer par rapport à celui ou à ceux aux yeux de qui ces preuves doivent être faites et aussi dans quel domaine je devrais les faire.

Parce que j’estime qu’il a assez de problèmes à résoudre, je voudrais éviter toute polémique avec monsieur GUIKAHUE en m’abstenant de faire l’état de mes services au PDCI-RDA. Au demeurant, je me demande si dans ce pays, il y a une seule personne qui a pris cette réponse de monsieur GUIKAHUE au sérieux.

Je me permets d’affirmer que, faire ses preuves aujourd’hui c’est défendre sur le terrain les victoires de Georges Philippe EZALEY à Bassam, Dr Sylvestre EMOU à Port-Bouët et Jacques EHOUO au Plateau. Je suis triste de voir le pauvre Jacques EHOUO livré à son propre sort. N’eut été la présence du peuple Atchan comme s’il était candidat des Ebriés, ce serait le vide constaté à ses côtés. Pourtant, il a été candidat du PDCI-RDA. Où est donc passé le PDCI ? Si chaque militant, cadre du PDCI ne devrait compter que sur sa tribu en cas de contentieux, c’est que vous avez échoué.

Je comprends pourquoi le pauvre Dr EMOU est aussi livré à lui-même parce que tous les Ebriés de Port-Bouët sont pour la défense et la préservation de la victoire de leur fils Jacques EHOUO. Il lui faudra aller chercher et convoyer ses parents depuis Krindjabo à Aboisso pour venir défendre sa cause. Comment fusse-t-il possible qu’il y ait eu du vandalisme à Bassam par la casse des urnes et le braquage électoral sans que le PDCI ne puisse protéger la victoire d’EZALEY ?

En vérité, si l’on est incapable de protéger les urnes locales des candidats PDCI, comment serait-il possible de protéger les urnes du scrutin présidentiel sur l’ensemble du territoire ?

Faire ses preuves aujourd’hui c’est aussi engager les militants et les cadres du PDCI, ensemble et sur toute l’étendue du territoire à un sursaut de militantisme collectif afin de faire face aux enjeux du futur.

Voici les actions à mener sur le terrain. Personne ne doute de mes capacités à les conduire.

En attendant, je respecte la volonté de ceux qui pensent qu’en me mettant à l’écart, ils ont ainsi résolu les problèmes du PDCI-RDA.

Fait à Abidjan le 9 janvier 2019

KKB

Auteur: Pierre Ephèse – Ivoirematin-News

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment