03282017Headline:

Abidjan-Yopougon: Un policier tue un autre-Ce qui s’est passé

policier

Dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 juin 2016, à Yopougon, un policier a tué un de ses amis, maçon de son état. Selon des temoignages, l’agent de police Zadou Djédjé Olivier qui est un élément de l’Unité de regulation de la circulation et son ami Boké Jean-Eudes boivent dans un maquis. Quelques attend après, le maçon s’endort.

Quand il se réveille, le policier n’est pas là. En même temps, il constate que la disparition de son téléphone, sa carte d’identité et son portefeuille contenant la somme de 15.000 Fcfa. Jean-Eudes est informé que c’est son ami le flic qui a pris ses biens, certainement pour les mettre à l’abri. Ce dernier s’est déplacé dans un autre maquis à côté où le maçon va le rejoindre.

Il réclame ses effets au policier, qui dit les avoir pris pour les sécuriser. S’il remet la carte d’identité et le téléphone portable, il dira par contre qu’il ne sait rien concernant le portefeuille avec les 15000 Fcfa. Chose que Boké Jean-Eudes ne peut avaler. Il s’en suit une altercation. L’ami veut aller porter plainte contre le policier. C’est alors que quand le maçon donne dos au flic, celui-ci dégaine et envoie un tir. Il tue à bout portant Jean-Eudes, raconte des témoins. Cette version est toute différente de celle de Zadou Djédjé Olivier, le policier.

Lui,  prétend qu’il a été accosté par son ami le maçon sur le chemin de la maison. Ce dernier se plaignait à lui de ce que les policiers ne font rien pour combattre l’insécurité dans leur quartier. A en croire le flic, il a demandé à son ami d’aller se plaindre au commissariat pour que les autorités prennent des mesures. Selon lui, le maçon a vu sa réponse comme une foutaise et l’a saisi aux collets. C’est en luttant avec lui que le coup de feu est parti accidentellement. Boké est atteint à la poitrine et mort sur le champ.

En attendant que l’enquête ouverte sur la mort du maçon fasse la lumière sur les vraies circonstances du drame, le flic lui est mis aux arrêts à l’école de police.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment