12132017Headline:

ABOBO Après un contrôle de routine, des frci braquent un automobiliste

frci

Des hommes en tenue qui braquent, K.A est bien placé pour en parler. Parce qu’il en a fait les frais.

Selon nos sources, le dimanche 7 juillet 2014, au volant de son véhicule de marque Nissan, de type Patrol, immatriculé 9135 GK 01, A.K qui arrive d’Adjamé, roule en direction d’Abobo. Il est un peu plus de 18h. Alors qu’il parvient à hauteur de la société « Macaci », deux hommes en tenue treillis de couleur vert bouteille, tenant un barrage, le sifflent.

L’automobiliste est soumis à un contrôle de routine à la normale. Toutes les pièces de la voiture sont en règle. Mais alors qu’il doit s’en aller, les deux hommes en tenue le prient de leur rendre service. A savoir, accepter de les prendre à bord de sa voiture pour les déposer à Abobo où ils doivent rejoindre leur camp, disent-ils. K.A ne se voit pas refuser un tel service à de si braves soldats qui ont fait leur boulot sans le racketter. Et de plus, c’est sa destination. Il peut donc déposer les deux hommes à « Samaké » et poursuivre tranquillement son chemin.

Hélas, le pauvre ignore qu’il y a pire qu’un racket qui l’attend. De fait, alors qu’ils arrivent à leur prétendue destination, les hommes en treillis pointent subitement leurs armes à feu sur K.A. Ce dernier, complètement abasourdi, est violemment éjecté de son véhicule dont prennent possession ceux dont il louait à l’instant l’esprit de probité.

Les braqueurs disparaissent ensuite dans la nature en filant en direction d’Alépé. Encore sous le choc, le pauvre automobiliste se rend tout de même au commissariat de police du 34ème arrondissement et porte plainte. Les deux malfaiteurs sont recherchés. Leur arrestation, souhaitée par leur victime, permettra de savoir si c’étaient des forces de sécurité régulières ou une bande armée camouflée en tenue de forces de l’ordre.

SOIR INFO

 

Madeleine TANOU

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment