01162017Headline:

Accès aux logements sociaux :Une proposition de 5% du salaire lancé par le ministre Gnamien Konan

gnamien konan prix

Les acteurs du système du logement social envisagent, à travers le Filoses 2016, de nouveaux mécanismes de financement orientés notamment vers un prélèvement de 5% sur le salaire des Ivoiriens.

Depuis 2012, seulement 3000 logements ont été achevés sur les 60.000 initialement prévus. Le gouvernement qui envisage construire au total 250.000 logements d’ici 2020 veut rectifier le tir et corriger les dysfonctionnements liés au Programme national de logement social.

C’est dans ce contexte que s’est ouvert, hier, la 1ère édition du Forum international du logement social, économique et standing (Filoses), à la Caistab au Plateau. Ce rendez-vous qui a mobilisé promoteurs, constructeurs, décideurs politiques et partenaires techniques et financiers du monde entier a mis en exergue la nécessité de rechercher de nouveaux mécanismes de financement.

Le ministre ivoirien de l’Habitat et du Logement, Gnamien Konan qui a procédé au lancement des travaux de ce salon, en présence de plusieurs personnalités du gouvernement, a reconnu qu’en dépit des efforts consentis pour offrir un toit décent aux classes moyennes, le problème persiste.

A l’en croire, en 2013, le déficit cumulé de logements était de 400.000 avec un accroissement annuel de 10%. Ce qui porte le besoin à 500.000 logements. ”La problématique majeure à la construction de logements est le financement.

Il revient à l’État, dans une logique de justice sociale, de mettre en place les conditions d’acquisition de logements aux plus vulnérables”, a souligné le ministre. Selon lui, de nouvelles mesures s’imposent pour régler le problème et il pense que le gouvernement a trouvé la solution.

”Construire 30.000 logements en un an, ce n’est pas une utopie. Les technologies existent mais il nous convient de conjuguer les bons mécanismes”, a poursuivi Gnamien Konan. Qui préconise la mise en place d’une contribution sociale au logement de 5% qui pourrait être prélévée sur les salaires des fonctionnaires.

”Que tous les salariés consentent à mettre de coté 5% de leur salaire pour financer la construction de leur logement”, a-t-il lancé. Avant lui, Siriki Sangaré, président du Comité scientifique du Filoses 2016, a souligné que l’offre au logement à moindre coût est un défi majeur pour nos États.

Il est revenu sur les difficultés que rencontrent les promoteurs avec les banques et le Fonds de l’habitat social (Fhs). Toute chose qui les empêche parfois de respecter leurs engagements vis-à-vis des acquéreurs. ”Les chiffres du marché ne sont pas reluisants.

Le déficit structurel de 60.000 logements par an passera à 160.000 logement/an d’ici 2020. Ce forum est un cadre de concertation entre tous les acteurs en vue de surmonter les difficultés”, a relevé le président de la Chambre nationale des promoteurs et constructeurs agréés de Côte d’Ivoire. Le forum qui va durer trois jours, s’articule essentiellement autour de trois axes: financement, fiscalité et impôt.
Ben Ayoub

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment