04152024Headline:

Accusé de meurtre : Il est déclaré innocent après 7 ans de prison

Amuzu François, un jeune homme âgé de 24 ans a été déclaré non coupable du meurtre de Toali Amandé après 7 années passées à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) devenue Pôle pénitentiaire d’Abidjan(Ppa). Le verdict a été prononcé par le Tribunal Criminel d’Abidjan Plateau le jeudi 14 mars 2024. Les faits se sont passés le 16 mai 2017 en période de coupure d’eau à Cocody, précisément au quartier des 2 Plateaux. Alors que les habitants du quartier se sont rendus dans un baffon pour s’approvisionner en eau, c’est alors qu’une bagarre a éclaté entre des jeunes garçons. Au cours de cette bagarre, Toali Amendé a reçu des coups de couteau au cou. Conduit à l’Hôpital militaire d’Abidjan (Hma) pour recevoir des soins, ce dernier a rendu l’âme.

Selon le procès verbale dont lecture a été faite par le président du tribunal, c’est le nommé Toali Dago Narcé Joël, frère aîné du défunt qui s’est rendu au poste de police pour porter plainte afin que justice soit faite. Dans cette déclaration, il a expliqué qu’il s’est retrouvé sur les lieux du crime avec son frère jumeau Toali Nancer Fidèle et son défunt petit frère pour porter secours à leur cousin Cissé Abou qui se faisait tabasser par un groupe de jeune en conflit avec loi dans le dit baffons. Mais à leur arrivée, n’ayant pas vu le cousin en question ils se sont faits encercler et passer à tabac par des jeunes armés de gourdin et d’arme blanche. Étant en nombre réduit par rapport aux agresseurs, il n’a pas pu défendre son petit frère, qui a été touché au cou. Lorsque la police lui a demandé s’il pouvait identifier celui qui a porté le coup fatal à son petit frère, le nommé Toali Dago Narssé Joël, a déclaré qu’il reconnaissait trois de leurs agresseurs à savoir Alexi, Fabio et Amuzu François.

Les enquêteurs ont réussi à mettre la main uniquement sur Amuzu François qui depuis l’enquête préliminaire jusqu’au jour du verdict a reconnu qu’il était sur les lieux mais n’a pas participé à la bagarre. Il a déclaré qu’il a été interpellé par les frères du défunts dans le but qu’ils les conduisent chez les auteurs du crime. Sur quoi Amuzu François leur a répondu qu’ils ne les connaissaient pas personnellement pour indiquer leur domicile. A question de savoir s’il pouvait nommer celui qui a fait usage de couteau pendant la bagarre, il a dit à l’audience : « je ne tenais pas de couteau. Je n’avais que mes deux bidons d’eau à la main. Je n’ai pas aussi vu celui qui tenait le couteau parce qu’il y avait un attroupement. Quand j’ai su qu’il y avait mort d’homme je suis rentré tranquillement à la maison». Lorsqu’il fallut confronter les deux versions devant le juge d’instruction puis devant le tribunal criminel, les services juridiques ne sont pas parvenus à mettre la main sur Toali Dago Narcé Joël qui, aux dires de Maître Zady, l’avocat d’Amuzu François est resté introuvable.

N’ayant donc pas de preuve qui certifie la culpabilité d’Amuzu François et en l’absence d’un autre témoignage autre que celui du frère du défunt le tribunal l’a donc déclaré non coupable. Rappelons qu’Amuzu François était âgé de 17 ans lorsqu’il a été conduit à la Maca. Il en ressort alors qu’il est maintenant âgé de 24 ans.

What Next?

Recent Articles