11212019Headline:

Accusé de politiser le recrutement à la fonction publique: voici la réponse du ministère d’Issa Coulibaly

Le Directeur de cabinet du ministère de la Fonction publique dément les accusations de « politisation » de l’accès à l’administration ivoirienne.Maurice Kakou Guikahué a déclaré, dans une vidéo publiée par un média appelé ‘’PDCI 24TV’’, proche de son parti, qu’une présumée «politisation de l’accès et de l’exercice d’un emploi dans l’administration ivoirienne serait en cours ». Il précise également que le ministère de le même ministère a entrepris un recensement des effectifs en vue d’exclure les fonctionnaires qui ne sont pas membres du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti au pouvoir).

Au cours d’un point de presse à Abidjan, le Directeur de cabinet du ministère de la Fonction publique, Séraphin Oka, a noté que «l’intéressé va plus loin en affirmant que l’objectif est d’instituer une fonction publique monocolore, en violation des principes de la Constitution ».

Selon Séraphin Oka, ‘’affirmer qu’il y aurait un recensement en cours de préparation, relève soit d’une volonté manifeste de créer une psychose chez les fonctionnaires où de jeter le discrédit et l’anathème sur l’Administration publique à des fins inavouées’’.

Tout en condamnant fermement les propos de M. Guikahué, le ministère de la Fonction publique rassure l’ensemble des fonctionnaires et agents de l’Etat que de tels propos ne sont que de la ‘’pure diffamation, étant entendu qu’il n’existe aucune prétendue politisation de l’accès et de l’exercice d’un emploi public dans l’administration ivoirienne’’.

Le directeur de cabinet a souligné que le ministère de la Fonction publique en sa qualité d’organe étatique chargé de la gestion du personnel civil de l’Etat, est pleinement conscient de sa mission.

En plus, a-t-il développé, il s’agit d’une exigence constitutionnelle clairement prescrite à l’article 14 de la Constitution du 8 novembre 2016 et réaffirmée par le statut général de la Fonction publique en son article 16.

«C’est la raison pour laquelle une politique rationnelle de recrutement à la Fonction Publique est organisée de manière que le fonctionnaire recruté serve avec loyauté, intégrité et neutralité quel que soient ses convictions politiques personnelles. Cette absence de discrimination dans le recrutement est également de mise tout au long de la gestion de la carrière des fonctionnaires », a clarifié le directeur de cabinet du ministère de la Fonction publique.

Pour lui, ce sont ces principes fondateurs qui guident l’action quotidienne de ce ministère et qui expliquent que l’administration soit «composée d’ivoiriennes et d’ivoiriens de toutes croyances religieuses ou philosophiques, de toutes origines géographiques, ethniques ou raciales et de toutes obédiences politiques».

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment