02232024Headline:

Adjamé : 12 mois de prison pour une gourmette

Quatre jeunes dont l’âge oscille entre 18 et 19 ans résidant au quartier Saint Michel d’Adjamé se sont introduits frauduleusement dans la bijouterie de M. Diak aux environs de 23 heures.

À moitié endormi, M. Diak a senti la présence des individus dans son magasin déjà fermé aux clients. Les bruits de son réveil font fuir les jeunes gens qui ont emporté avec eux une gourmette argentée.

Dans leur fuite, Djiré Arouna, né en 2005, a trébuché et s’est fait très mal au pied. Mais il s’est quand même relevé et a pris la fuite tout en boitant.

Le lendemain matin, M. Diak, assis devant son magasin, observe les jeunes du quartier à la recherche de ses voleurs. Sa tactique portera ses fruits.

Voyant Djiré Arouna se déplacer avec difficulté, il lui demande ce qui lui est arrivé. Djiré Arouna soutient avoir trébuché chez lui à la maison. Convaincu qu’il faisait partie des présumés voleurs, M. Diak s’est rendu au commissariat et a porté plainte contre Arouna qui ne se reconnaît pas dans cette accusation.

Devant le tribunal le mardi 30 janvier 2023, il reconnaît les faits, mais n’a pas eu l’attitude de quelqu’un qui regrettait son acte. Regard moqueur, Arouna a montré à l’assemblée qu’il n’en a cure de cela.

Quant au plaignant, il dit avoir tout laissé tomber. A preuve, il a retiré sa plainte. “Ses parents se sont excusés…”, a déclaré le bijoutier.

Malheureusement, l’attitude de Djiré Arouna a amené le tribunal à le condamner à 12 mois de prison ferme et 100 000 FCfa d’amende.

 

What Next?

Recent Articles