07252017Headline:

Adjame :Un policier ivoirien lynché à mort/ ampleur de coups de feu- Les forces de l’ordre ont pris le dessus des gnambros

frci

fusillade

lu pour vous

Adjame 220 logements : Les forces de l’ordre ont pris le dessus

La course poursuite a changé de sens. Les gnambros qui avaient bandé leurs muscles ont opté pour la débandade. Ils n’avaient pas d’autres choix. Les forces de l’ordre ont reçu des renforts de taille. De poids. C’est maintenant eux qui courent, les corps habillés derrière eux. Ces événements qui se déroulent aux 220 logements d’Adjame ont commencé par une bavure policière. Un policier a tué un chauffeur de gbaka dans des circonstances pas encore élucidées. Sa mort a provoqué le courroux des gnaumbros, apprentis, chauffeurs et autres coxers qui se sont jetés sur le policier criminel. Les habitants ont dû se terrer chez eux avec l’ampleur des coups de feu. Le calme s’installe peu à peu.

Côte d’Ivoire: Un policier ivoirien lynché à mort par des chauffeurs à Abidjan (témoin)

Des chauffeurs de mini-cars, communément appelés Gbaka ont lynché à mort dimanche un policier qui aurait tué un conducteur dans la commune d’Adjamé (Abidjan-nord), a rapporté un témoin à Alerte info.

Cet événement est survenu vers 18h30 (Gmt et locale), au rond-point d’Adjamé-liberté.

Des coups de feu ont été signalés dans le secteur, créant une panique générale, perturbant la circulation dans la zone.

FDI

Alerte info

Côte d’Ivoire : Adjamé, un policier lynché après avoir abattu un chauffeur de Gbaka

C’est à coups de cailloux, de briques, de bois qu’un élément de la police a été sauvagement pris à parti par des transporteurs et des syndicats de la commune d’Adjamé aux environs de 19h ce Dimanche à Abidjan comme constaté par KOACI.

En effet, un mini car assurant le transport commun Adjamé-Bingerville devait convoyer ses clients à Adjamé Renault. Mais comme à leur habitude, ces transporteurs n’ont pas honoré leur part du contrat.

A peine arrivé à Adjamé-Liberté, le chauffeur fit demi-tour. Un passager à bord déjà frustré par ce geste, réclamait sa monnaie. Mais c’est avec insolence que l’apprentiGbaka  l’envoyait balader.

Il s’en est suivi une bagarre entre le passager, élément de police et cet apprenti. Par ailleurs, dans cette échauffourée, le chauffeur du véhicule a plutôt pris parti pour son apprenti en se joignant à lui pour en découdre avec le corps habillé.

La lutte s’est avérée fatale pour ce conducteur qui a pris une balle à l’épaule et une autre à la gorge nous rapporte un témoin.

Le policier lynché à son tour en présence de ses collègues.

De nombreux policiers du 7ème arrondissement bien qu’étant proches de cette bagarre mortelle n’ont pas levé pouce.

Ainsi, après la mort du conducteur de Gbaka, des syndicats et autres affiliés à la corporation des transporteurs sur place, se sont à leur tour rués sur le corps habillé avec toutes sortes d’objets utiles à leur cause.

Selon nos informations, il a été transporté par le GSPM dans un état très critique vers un hôpital. Rien n’indique à cette heure qu’il a succombé. Dans la débandade son arme a également disparu.

La tension reste vive sur les lieux. Le rondpoint de D’Adjamé Liberté rallie plusieurs autres communes du district d’Abidjan.

C’est aux alentours de 20H30min qu’un cargo de la compagnie des CRS a pu s’approprier le corps méconnaissable de ce frère d’armes.

Saxum, Abidjan

 

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment