04242018Headline:

Affaire cache d’armes/Le conseiller spécial de Soro crache ses verités: “Le régime ivoirien a peur que toute la vérité n’éclate”

Le conseiller spécial de Guillaume Soro, Franklin Nyamsi, a estimé dimanche que le pouvoir d’Abidjan a peur d’ouvrir un procès dans l’affaire des caches d’armes pour laquelle est arbitrairement incarcéré Soul To Soul afin que la vérité n’éclate.

“J’en appelle, ce dimanche 10 décembre 2017 encore, à sa libération immédiate par le régime Ivoirien qui l’a arbitrairement incarcéré et qui n’ose pas ouvrir le procès promis, de peur que la Vérité, toute la Vérité n’éclate sur les prétendues tonnes d’armes qu’on lui attribue sans Le moindre début de preuve!”, a-t-il posté.

Selon le Procureur de la République, Richard Adou, le chef du protocole de Guillaume Soro a été placé sous mandat de dépôt en octobre dernier pour complot contre l’autorité de l’état suite à la découverte à son domicile de six tonnes d’armes.

Par deux fois en novembre déjà, M. Nyamsi avait appelé à la libération de Soul To Soul pour avant d’ajouter hier dimanche: “Voici plus de deux mois que mon frère et ami Koné Kamaraté Souleymane croupit en prison, sans Le moindre procès, et au mépris de sa présomption d’innocence”.

Quelle est cette aberrante histoire d’armes dont on veut me faire à tout prix le détenteur exclusif ? Où aurai-je pu trouver l’argent pour les acquérir ? Comment tout seul, j’aurais pu les entreposer dans ma maison? Je n’en connais même pas les calibres ni la quantité“, s’était interrogé Soul To Soul, deux jours après son incarcération.

“Je te sais innocent, Soul to Soul! Je te sais victime de ta loyauté et de ta fidélité à notre lutte historique contre l’exclusion intra-africaine! Mes hommages combattants! Ma chaleureuse affection pour Tous les tiens, dont l’injustice régnante te prive. Chaque chose, son Temps”, a conclu Franklin Nyamsi.

Autre Source

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment