09282020Headline:

Affaire de 3e mandat: le pays devient bizarre, voici le bilan

Depuis mardi, la Côte d’Ivoire connait une montée de tension avec à la clé, des manifestations tous azimuts contre un éventuel 3e mandat du président Alassane Ouattara. En deux jours de manifestation, le bilan fait état d’au moins 5 morts et des blessés.

Journée électrique du jeudi 13 août 2020 en Côte d’Ivoire. Suite à l’appel à manifester de l’opposition, des jeunes ivoiriens ont bravé l’interdiction du gouvernement pour rallier les rues de plusieurs villes du pays pour dire « NON » à la candidature du président Alassane Ouattara à la présidentielle du 31 octobre 2020. En seulement deux jours de protestation, le bilan fait état d’au moins cinq (05) morts et de nombreux blessés.

A Bonoua, ville du département de Grand-Bassam, dans la région du Sud-Comoé, située au nord-est de Grand-Bassam, les scènes ont été dramatiques. Des jeunes acquis à la cause de l’opposition ont bloqué, dès 6 heures du jeudi, les entrés et sorties de la ville. Dans cette ville, « le commissariat de police a été pris d’assaut et incendié » par les manifestants. Deux morts et des blessés ont été enregistrés.

A Yopougon comme à Port-Bouët, de violentes altercations entre forces de l’ordre et manifestants ont été enregistrées, faisant des morts et des blessés. Dans le même temps, le parti au pouvoir a annoncé la date d’investiture de son candidat. La cérémonie est prévue pour le 22 août 2020. Ouattara, plus que jamais déterminé pour un 3e mandat?

Melv Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles