08092020Headline:

Affaire Gbagbo est libre de tout mouvement: le président Ouattara va-t-il interdire son arrivée en Côte d’Ivoire ?

Laurent Gbagbo est libre de tout mouvement. La question que l’on se pose Alassane Ouattara va-t-il interdire son arrivée en Côte d’Ivoire ?

« La Côte d’Ivoire est membre de la CPI, le président Gbagbo peut donc émettre une demande pour rentrer dans son pays. Un vrai défi pour Alassane Ouattara. Aucune loi ne lui donne le droit de refuser à un ivoirien de fouler le sol de sa mère patrie. La constitution dit à ce sujet, « Aucun Ivoirien ne peut être contraint à l’exil ». Il a émis une condamnation de 20 ans de prison à l’endroit de Laurent Gbagbo, Gbagbo viendra donc au pays pour que Ouattara applique sa sentence » a déclaré ‎Abu Ben Riu‎, un pro-Gbagbo.

Rappelons que le jeudi 28 mai 2020, la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour ») a décidé de rejeter la requête de la Défense de M. Gbagbo demandant à la Chambre de réexaminer son arrêt lui accordant, ainsi qu’à M. Blé Goudé, une mise en liberté conditionnelle. La Chambre d’appel a toutefois décidé de revoir les conditions de mise en liberté. Cette décision ne concerne pas l’appel contre l’acquittement de MM. Gbagbo et Blé Goudé.

La Chambre d’appel a noté que la Défense de M. Gbagbo n’avait pas démontré d’erreur manifeste de raisonnement, ni que des circonstances particulières justifiaient le réexamen de l’arrêt.

La Chambre d’appel a toutefois décidé de réexaminer la nécessité de maintenir les conditions imposées à la mise en liberté des deux personnes acquittées et a décidé de révoquer les conditions suivantes :

(1) Ne pas se déplacer en dehors des limites de la municipalité dans laquelle ils résident dans l’État d’accueil, à moins d’y avoir été expressément autorisés au préalable par la Cour ;

(2) Remettre au Greffe toutes les pièces d’identité dont ils disposent, en particulier leur passeport ;

(3) Se présenter chaque semaine auprès des autorités de l’État d’accueil ou auprès du Greffe ;

(4) Se conformer à toute autre condition raisonnable imposée par l’État dans lequel ils seront libérés.

Les autres conditions restent en vigueur. La Chambre a ajouté que MM. Gbagbo et Blé Goudé se conformeront à toutes les ordonnances de la Cour.

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Related Articles