02232018Headline:

Affaire Gbagbo- Procureur Ocampo :Voici la déclaration de la CPI

Déclaration de la CPI au sujet des récentes allégations publiées dans les médias :

“Depuis vendredi dernier émanent d’articles parus dans certains médias des allégations visant l’ancien Procureur de la Cour pénale internationale (la « CPI » ou la « Cour »), M. Luis Moreno Ocampo. Ces articles se fonderaient sur 40 000 documents, y compris des courriels privés, obtenus et analysés par l’European Investigative Collaborations et onze médias participant à cette enquête. Bien qu’on ait pu laisser entendre publiquement que des systèmes de messageries électroniques privées ont été piratés, la Cour ignore comment ces documents ont été obtenus.

Depuis le début de ses opérations, la Cour prend très au sérieux la sécurité des informations et met tout en œuvre pour la mise en place de mesures renforcées pour garantir la sécurité des informations et de systèmes destinés à protéger l’intégrité des informations sensibles qu’elle a en sa possession. La Cour examine et teste régulièrement ses systèmes. Au vu des articles récemment parus dans les médias, la Cour a procédé à des vérifications supplémentaires, et rien n’indique à ce jour que ses systèmes aient été compromis.

Depuis 2015, la Cour a mis en place un système de transparence financière dans lequel les dirigeants de l’institution sont tenus de déclarer tous les ans leur patrimoine conformément au programme de déclaration de situation financière de l’ONU et à l’initiative de déclaration publique volontaire du Secrétaire général. Le Président, le Procureur, le Procureur adjoint et le Greffier de la Cour remplissent ces déclarations annuelles. Ce système n’avait pas encore cours lorsque M. Ocampo occupait ses fonctions à la tête du Bureau et la Cour n’était donc pas au fait de ses transactions financières privées.

apr-news.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment