05262024Headline:

Affaire « J’ai de la pitié pour Laurent Gbagbo » : Blaise lasme à Cissé bacongo

Blaise Lasme, Secrétaire général adjoint (SGA) chargé des nouveaux majeurs du Parti des Peuples Africains de Côte d’Ivoire (PPA-CI), n’est pas resté indifférent à la charge de Cissé Bacongo contre Laurent Gbagbo.

La tension monte d’un cran entre les camps Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara à quelque 18 mois de la prochaine élection présidentielle. Par voie de presse, cadres et militants ne manquent pas l’occasion de s’envoyer des piques.

Une réplique cinglante
Lors de la célébration de l’an 13 de la chute de Laurent Gbagbo, Cissé Ibrahima Bacongo a apporté une réplique cinglante à l’ancien chef d’État, qui a ouvertement critiqué le régime Alassane Ouattara, notamment l’indépendance de la justice en Côte d’Ivoire lors de son meeting à Agboville. « Quand on l’écoute (Laurent Gbagbo), en tout cas, à titre personnel, c’est de la compassion que j’éprouve pour lui (Laurent Gbagbo), la pitié. Je me dis : ce monsieur (Laurent Gbagbo) a été, il veut continuer d’être, alors qu’il ne peut plus continuer d’être, alors qu’il ne peut plus être », a déclaré déclaré Bacongo, jeudi à l’occasion de la commémoration de l’an 13 du régime de Laurent Gbagbo.
Allons aux élections et notre candidat c’est Gbagbo Laurent ! On va vérifier ensemble quelque chose !
Ces propos du secrétaire exécutif du RHDP n’ont pas laissé indifférent Blaise Lasme, secrétaire général adjoint du PPA-CI.

Dans une publication sur ses réseaux sociaux, M. Lasme a plutôt invité les tenants du pouvoir à ouvrir le jeu politique en réinscrivant le nom de Laurent Gbagbo sur le fichier électoral. « Un tel homme, normalement, on remet simplement son nom sur la liste électorale et on le bat sereinement à la loyale au lieu de bavarder indéfiniment et inutilement », a-t-il répliqué. Et d’indiquer que « seule une épreuve démocratique dans le respect des règles de l’art permettront de savoir s’il a été, s’il est ou s’il pourra continuer d’être (…) Allons aux élections et notre candidat c’est Gbagbo Laurent ! On va vérifier ensemble quelque chose ! ».
Il est à rappeler que Laurent Gbagbo a été exclu de la liste électorale en raison de sa condamnation par la justice ivoirienne à 20 ans de prison assortie d’une peine de privation de ses droits civiques dans le cadre de l’affaire dite du braquage de la BCEAO. Une condamnation que l’ex-chef d’État et son camp rejettent formellement, dénonçant plutôt « une machination politique » visant à l’écarter du jeu politique. L’ancien président, candidat du PPA-CI pour la présidentielle de 2025, entend mener le combat pour obtenir sa réinscription sur le fichier électoral et tenter de reconquérir le fauteuil présidentiel 14 ans après l’avoir perdu.

What Next?

Recent Articles