12172018Headline:

Affaire ”Micro et du Haut parleur” : Bédié Très remonté rappelle Adjoumani et Guikahué à l’ordre

Allégorie du ”Micro et du Haut parleur” : Bédié rappelle Adjoumani et Guikahué à l’ordre

Il ne devait plus avoir d’affaire de ”Micro et de haut parleur ” au Pdci-Rda après le recadrage fait par le président Bédié à ses deux collaborateurs concernés, les ministre Adjoumani et Maurice kakou Guikahué. 

Le président du Pdci-Rda ne veut pas laisser prospérer certains maux à l’intérieur de son parti. Des maux qu’il résume en terme de « désordre, indiscipline, désobéissance, cacophonie et violence verbale » au sein de sa famille politique. Très remonté au sujet de l’allégorie du ”micro et du haut parleur” symbolisant une crise de positionnement entre le chef du Secrétariat exécutif du Pdci, Maurice Kacou Guikahué et le porte-parole du , le ministre Adjoumani Kobenan, Henri Konan Bédié a recadré ses deux collaborateurs.

Le président du Pdci-Rda a déploré cette polémique entre ses deux proches qui n’aurait jamais dû avoir lieu. Car, il n’y a point d’opposition entre ces deux instruments servant à porter plus haut la parole, les pensées, les activités du Pdci-Rda. «Ils sont donc complémentaires », a-t-il ajouté. Il va plus loin pour dire que ceux qui veulent s’incarner dans des haut-parleurs doivent le faire en sachant leur rôle exact d’être le porte-parole du président du parti.

Henri Konan a invité les responsables du parti à s’inspirer de la discipline qui caractérise le Pdci en invitant chacun à jouer le rôle qui est le sien. «J’ai nommé un Secrétariat exécutif qui est le secrétariat du président du parti. Ce secrétariat exécutif a un chef qui exécute les instructions du président, anime le parti et parle en son nom au quotidien. Qu’il soit évité dorénavant les amalgames qui en réalité ne servent à rien et ne nous mèneront nulle part. A la vérité, chacun fait comme bon lui semble et s’étale dans les journaux autres que ceux du Pdci-Rda. Ce comportement ne concerne pas qu’une seule personne. Il y a trop de responsables locaux qui s’adonnent à cela », a encore décrié M. Bédié rappelant qu’au 12e congrès du PDCI-Rda, il a été plébiscité avec plus de 83% des voix.  «C’est le président du parti qui dicte la ligne politique du parti », a-t-il tranché.

F.D.B

Infos : C.D, envoyé spécial de L’inter

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment