09192020Headline:

Affaire Nabilla: Sa codétenue raconte tout !

nabilla face

Nabilla n’était pas seule dans sa cellule de la maison d’arrêt de Versailles, comme on l’a longtemps cru. Du moins pas tout le temps. “Elle a été seule dans une cellule pendant trois semaines, puis le 25 novembre, elle a rejoint la mienne”, explique Sonia, incarcérée un mois pour une affaire de complicité dans une bagarre.

La jeune femme revient sur l’arrivée de Nabilla en prison : “Elle a été très bien accueillie et s’est tout de suite très bien intégrée. Elle aimait bien faire rire les autres.” Pour tuer le temps entre quatre murs, Sonia confie que les deux femmes se faisaient des masques, des tresses ou des chignons. Le soir venu, Nabilla se passionnait pour Enquêtes criminelles, le magazine des faits divers de W9. L’ex-codétenue de la starlette a conservé quelques mots laissés par sa “copine de galère”. On peut y lire : “On est des poupées, on n’est pas dans notre élément BB chou”, ou encore “On se retrouve dans quelques jours, t’es ma femme.”

>>>Nabilla n’avait consommé ni drogue ni alcool au moment des faits

Sonia révèle également que Nabilla, d’ordinaire très attachée à son apparence, n’avait que faire de se maquiller en prison. “Là-bas, elle n’est pas en mode bimbo, assure-t-elle. Elle me disait : “A quoi ça sert de se maquiller, il n’y a que 70 détenues meufs. Je vais me faire belle pour quoi ?”. Elle témoigne aussi de la venue de la starlette Ayem Nour, qui a apporté à son amie pour 300€ de “fringues de chez Zara”. Sonia explique qu’elle échangeait parfois des vêtements avec Nabilla, même si cette dernière était plus fine, avec une taille 34. On apprend au passage que l’ex-chroniqueuse de Touche pas à mon poste pèse 49 kilos pour 1m74 ! Entre des plateaux repas frais, la possibilité de se faire livrer différents vivres, des cours de philo et de français (Nabilla y aurait même passé l’équivalent du brevet des (…) Lire la suite sur TeleLoisirs.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles