02262024Headline:

Affaire « salaires impayés » : Le COCAN clarifie tout

Le COCAN dément toute information de salaires impayés. Le Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations fait la lumière sur cette affaire.
L’affaire a fait grand bruit. À quelques semaines de la tenue de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) 2023 en Côte d’Ivoire, une information faisait cas de salaires impayés au COCAN. En effet, des employés du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations réclameraient plusieurs mois de salaire.

Réagissant à cette information, François Albert Amichia, président du COCAN, explique que sa structure n’a permis aucun retard dans le paiement des salaires des équipes du COCAN ». Le patron du COCAN a également fait la lumière sur le mode de recrutement de son personnel. Le COCAN a initié depuis un certain temps un processus de recrutement, en vue de renforcer ses équipes. Ces recrutements sont réalisés à la demande de la CAF, qui a exigé un personnel composé de 35 salariés sur chaque site, a déclaré l’ancien ministre des Sports sur la chaine nationale.

Il faut noter que ces recrutements ne sont pas automatiques et ils s’appuient sur des critères et des conditions spécifiques à remplir. À la suite de la phase de tests, le COCAN présélectionne des profils avant d’entamer une phase de contrôle des profils et des lieux de résidence.

A ce stade, l’on parlait d’environ 300 PROFILS, dont 210 personnes sélectionné par la CAF. Il est important de signifier qu’aucun des profils présélectionnés n’a signé de contrat de travail. Ils ne sont donc pas salariés, ce qui ne leur donne pas droit à un salaire. C’est après les différents contrôles, que les contrats de travail ont été établis, donnant lieu au versement de salaires. A l’heure actuelle environ 90 % d’entre eux ont été payés, a clarifié le COCAN.

What Next?

Related Articles