09222017Headline:

Affaire : Simone Gbagbo réclamée encore par la CPI, voici l’avis d’un juriste….

Interrogé en tant qu’expert juridique sur la décision de la Cour pénale internationale d’extrader Simone Gbagbo, après son acquittement ce mardi ‘par la justice ivoirienne, le juriste Geoffrey-Julien Kouao s’est montré catégorique. Pour lui, la CPI n’a plus compétence à poursuivre l’ex-Première ivoirienne pour « les mêmes chefs d’accusation ».

« La Cour pénale internationale n’intervient que lorsque sur le plan interne, il n’y a pas de volonté manifeste de juger l’affaire. Dans l’espèce de l’affaire Simone Gbagbo, à l’évidence, la justice ivoirienne vient de vider(…) le contentieux », a précisé le juriste et analyste politique ivoirien, dans un entretien qu’il a accordé au quotidien ‘’L’Inter’’.

Se fondant sur le traité de Rome qui régit le fonctionnement de la Cour pénale internationale, l’homme de droit a expliqué que la décision prise par le président de la Cour d’assise, le juge Kouadio Boiqui, le mardi 28 mars dernier, ne peut plus  être remise en cause « sauf pourvoi en cassation ». Sinon, selon lui, l’épouse de l’ex-chef de l’Etat ivoirien  ne peut plus faire l’objet d’une autre poursuite, aussi bien par cette instance internationale que par une juridiction nationale, sur « les mêmes chefs d’accusation ».

Rappelons que le blanchiment de Simone Gbagbo accusée de ‘’crimes contre l’humanité’’ a été l’occasion pour certaines organisations des droits de l’homme et  la CPI d’exiger, mercredi 29 mars,  à nouveau l’extradition de l’ex-première dame pour un autre procès pour les mêmes chefs d’accusation. Car, estimant que celui d’Abidjan n’a pas suivi les normes juridiques

Yaya S.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment