08182017Headline:

Affaire Soul to Soul/ La recherche des caches d’armes étendue sur toute l’étendue du territoire de la Côte d’Ivoire

« Les enquêtes se poursuivent. Le rôle du procureur n’est pas de procéder à des arrestations mais de poser des actes nécessaires à la manifestation de la vérité », a dit le procureur Richard Adou.

Côte d’Ivoire: A la recherche de probables caches d’armes sur toute l’étendue du territoire

Le procureur de la République, près le tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau, Richard Adou, s’est prononcé le 21 juin 2017, sur l’affaire de cache d’armes qui aurait été découverte à Bouaké dans une résidence, propriété de Kamaraté Souleymane Koné alias Soul To Soul. Il faut rappeler que c’était lors de la dernière mutinerie des soldats à Bouaké. Où du 11 au 12 mai, les mutins se sont retrouvés en possession de nouvelles armes.

Au cours de la conférence de presse qu’il a animée au cabinet du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, à Abidjan-Plateau, il a indiqué que sa sortie répondait à l’impatience des Ivoiriens d’être situés sur cette affaire. « Les enquêtes se poursuivent. Le rôle du procureur n’est pas de procéder à des arrestations mais de poser des actes nécessaires à la manifestation de la vérité », a-t-il souligné.

Dans le cadre de cette enquête, le procureur Richard Adou a annoncé avoir adressé depuis le 7 juin « une réquisition aux fins de perquisition sur l’ensemble du territoire de la République ». Également, il a révélé qu’avec le mis en cause ce sont 15 personnes dont des officiers supérieurs des Forces armées de Côte d’Ivoire qui ont été auditionnés dans cette affaire.

CHEICKNA D. SALIF

Fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment