05262024Headline:

Affaire suppression de la mairie du Plateau : Cissé Bacongo désavoué au cours d’une réunion

Au cours d’une réunion du Conseil Municipal du Plateau tenue le mardi 16 avril dernier, le Ministre-gouverneur du District autonome d’Abidjan a été désavoué relativement à l’affaire de la suppression de ladite commune.
Le Conseil Municipal du Plateau désavoue Cissé Bacongo
Communiqué

Le mardi 16 avril 2024 s’est tenue dans la salle Firmin Ahouné de la Mairie, la 3ème réunion du Conseil Municipal de la commune du Plateau dans le cadre de l’examen du compte administratif de l’exercice 2023. Sur les 27 Conseillers convoqués, 22 ont répondu physiquement présents à l’appel, 3 ont remis mandat pour être représentés au cours des votes, 2 étaient absents. Après la présentation de l’ordre du jour par le Maire Jacques Ehouo, président de séance, le Premier magistrat de la commune du Plateau a fait savoir aux conseillers au titre des informations qu’il a participé à une réunion entre les maires et le Gouverneur du District Autonome d’Abidjan dont l’objectif était de créer un cadre de collaboration franche entre leurs structures.

Concernant les marchés, il a annoncé que des aménagements sont en cours dans certains d’entre eux avant leur réouverture. A ce jour, les marchés Finances, Burkina, et City Sport ont déjà ouvert et les marchés Kaïra et Forum sont encore en travaux. Il faut préciser que la Mairie avait pris la mesure conservatoire de la fermeture de ces espaces pour éviter leur destruction par le District Autonome d’Abidjan comme ce fut le cas pour le marché Djè Konan. Concernant les marchés MTN (Port-Douanes) et CCIA, fermés à la même occasion, les propriétaires respectifs des sites s’opposent à leur réouverture.

Les échanges qui ont suivi le point des informations ont principalement porté sur la polémique née d’une contribution d’un ‘’libre penseur’’ qui souhaite la suppression de la commune du Plateau. Les Conseillers se sont dans leur ensemble dits surpris qu’un individu porte des accusations aussi graves et que les autorités compétentes n’aient pas réagi.

Abondant dans le même sens que ses collègues qui sont intervenus, le Conseiller Boubakari Doumbia estime qu’il y a eu diffamation car la tutelle et les différents ministères qui valident les budgets des communes sont par ricochet accusés de complicité par l’auteur de cette contribution dans ce que ce dernier a appelé « une prime à la corruption », d’autant plus que l’information a été relayée dans plusieurs journaux dont Fraternité Matin, le quotidien gouvernemental. Il s’étonne donc qu’il n’y ait pas eu de réaction officielle de la tutelle.

Prenant la parole à leur suite, la Secrétaire Général de la Préfecture d’Abidjan, Paule Bénédicte Sagou a tenu à les rassurer sur le fait que la suppression de la commune du Plateau n’est pas envisagée par la Direction Générale de la Décentralisation et du Développement Local (DGDDL) : « le DGDDL (NDLR : Directeur Général de la Décentralisation et du Développement Local) a été clair, ce n’est pas en projet (…) soyez rassurés, votre seul interlocuteur en la matière c’est la DGDDL ». Allant dans le même sens, Bintou Keïta, Sous-directrice administrative de l’état civil et de la population a rassuré les Conseillers au nom du DGDDL et les a appelés au calme.

Passée la session des échanges, le Conseil a procédé à l’examen et adoption des recettes et dépenses au 30 mars 2024 et aux délibérations d’exécution du budget primitif 2024 qui s’élève à 13 139 000 000 FCFA. Sous la présidence du doyen d’âge, Yéboua Angoua Yéboué et en l’absence du Maire, conformément à l’usage,les conseillers ont par la suite examiné et adopté au cours d’un autre vote (24 voix sur 27), le compte administratif du Maire de l’exercice 2023 qui est en concordance avec le compte de gestion du Trésorier Principal. Les Conseillers ont félicité le Maire Jacques Ehouo pour sa gestion au titre de l’année 2023.

A l’issue des votes, le Maire a annoncé qu’il a donné instruction à la Direction de la communication et des relations publiques de la Mairie de procéder à une campagne d’information sur les tarifs des prestations de l’Etat civil afin d’éviter les déperditions au niveau des recettes. Il a également annoncé le lancement prochain du projet de parcmètres dans la commune du Plateau, initié pour réorganiser et gérer efficacement le stationnement. Il a enfin évoqué les nouvelles mesures prises pour professionnaliser davantage la police municipale.

Pour rappel, cette 3ème réunion du Conseil Municipal du Plateau s’est faite en présence des représentantes de la DGDDL et de la Préfecture d’Abidjan, qui se sont félicitées de la bonne ambiance qui règne au sein dudit conseil mais aussi du respect scrupuleux des procédures qui y est observé.

Direction de la Communication

Et des Relations Publiques

What Next?

Recent Articles