10232017Headline:

Affaire « tuerie des femmes d’Abobo » : Un soldat accable Gbagbo/ce qu’il a dit

Dans l’affaire du massacre des femmes d’Abobo, les témoignages d’un soldat du Bataillon de l’artillerie sol-air (BASA) à la CPI enfoncent Laurent Gbagbo.

Coulibaly Joseph, élément de la BASA, n’est pas passé par quatre chemins pour mettre en lumière la responsabilité de Laurent Gbagbo dans la tuerie des femmes d’Abobo lors de sa comparution à la Cour pénale internationale. « Il nous a été dit lors de nos stages et formation par nos instructeurs que pour utiliser les obus en pleine agglomération, il faut un accord du président de la République, parce que ce sont des armes de destruction massive », a argué le soldat.

Pour lui donc, la responsabilité de l’ex chef d’Etat est clairement engagée dans le largage des obus sur Abobo. Même s’il poursuit pour dire que ce sont les maréchaux de logis  Kaménan Brice et Péga ont directement donné les ordres.

Pour rappel, le jeudi 3 mars 2011, des femmes pro Ouattara avait initié une marche à Abobo dans le but de réclamer le départ de Laurent Gbagbo du pouvoir. Six femmes ont été tuées après le largage d’un obus.

par Richard Konan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment