05242018Headline:

Affrontements intercommunautaires: Plusieurs blessés graves, des pillages et saccages constatés à Diégonéfla

Diégonéfla, localité à cheval entre les départements d’Oumé et Gagnoa, a été secoué jeudi 19 avril 2018 par de violents affrontements intercommunautaires. Il résulte de ses brutalités plusieurs blessés graves, des pillages et saccages constatés.

Certains des blessés ont été convoyés au centre de santé de ladite sous-préfecture, tandis que d’autres ont été évacués dans des cliniques en vue de recevoir des soins. La gendarmerie de Diégonéfla, appuyée par celle d’Oumé, a déployé de grands moyens afin de ramener la quiétude au sein des populations.

Comment en est-on arrivé à cette situation regrettable qui a semé un vent de panique chez les populations ? Selon des informations recoupées sur place auprès de témoins, des jeunes allochtones originaires du nord de la Côte d’Ivoire, à bord d’un véhicule de transport en commun communément appelé ‘’Massa’’, ont fait irruption dans un quartier en majorité peuplé des populations venues du centre. Les ‘’visiteurs’’, qui étaient de passage dans les environs, espéraient partager leur joie avec un des leurs qui se mariait ce jour-là. Mais leur bruit assourdissant a suscité une vive colère des résidents. Il s’en est suivi des échauffourées entre les deux parties. Le véhicule de transport n’a pas échappé à la furia des jeunes locaux qui l’ont caillassé. Entre-temps, les‘’visiteurs’’ reçoivent du renfort. Entre jets de pierres et affrontements, des boutiques sont saccagées et pillées. Des maquis et restaurants sont vidés de leur contenu avant d’être incendiés. La tension est restée vive jusqu’au lendemain vendredi 20 avril 2018. Aux dernières nouvelles, au moment où nous mettions sous presse, une réunion de crise se tenait au domicile du chef central des Gban. Les pourparlers étaient en cours entre les différents protagonistes.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment