08172017Headline:

AGBOVILLE‎ Voici pourquoi Ibrahim Ouattara appelle le peuple à soutenir son frère Alassane

ouatara et frere

“‎ Ouattara qui n’est ni le president des Dioula, ni celui des Bété… ou encore celui des Abbeys”

« Sachez que le Président Alassane Ouattara n’est ni le president des Dioula, ni celui des Bété… ou encore celui des Abbeys. Il est le president de tous les Ivoiriens et je vous demande de le soutenir et de soutenir toutes ses actions. Considérez que Ouattara n’est pas le président d’une ethnie, c’est le président de tous, soutenez-le », a lancé Ibrahim Ouattara, ministre de Affaires présidentielles, le samedi  6 décembre dernier, devant la population, à l’esplanade de la salle des fêtes de la mairie d’Agboville. Parrain de la cérémonie de remise des deux ambulances médicalisées et des trois véhicules de fonction, lbrahim Ouattara, alias ‘Photocopie’ a profité de la tribune pour lancer un appel à la réconciliation et au développement. Pour lui, après cette décennie de crise qu’a connue la Côte d’Ivoire, le pays a besoin d’aller résolument à la réconciliation pour amorcer le développement. Poursuivant, il a appelé les Ivoiriens à éviter de créer des clivages politiques puisque, toujours selon lui, ce que vise la politique c’est le bien-être de la population.  « Ni la religion, ni le bord politique ou encore l’appartenance sociologique ne doivent être des facteurs de division (…) Qu’on dise qu’on est  Fpi ou Rdr ou encore Pdci, tout ceci n’a de sens que dans le développement », a fait savoir le député-maire de Kong. I.B.O, appelation de ses intimes selon Adama Bictogo, député d’Agboville-commune, s’est dit fier de M’Bolo Martin, président du conseil régional pour son abnégation et son courage aux côtés de la population tout en réaffirmant aux chefs de village sa volonté de remettre au Chef de l’Etat leur invitation à lui adressée. M’Bolo Martin, président du conseil régional, a dit croire que la présence du minsitre des Affaires présidentielles est le signe de l’engagement du gouvernement d’Abidjan à accompagner la population de la région au développement. « Il nous faudrait un appui stratégique et fort de l’Etat pour devenir le principal grenier d’Abidjan,mais aussi de toute la la Côte d’Ivoire », a-t-il ajouté. Il a  égrené  les nombreux problèmes d’aduction en eau potable, d’électrification, d’insuffisance ou de dégradation d’édifices sanitaires et scolaires, de routes etc. « Les défis sont certes nombreux et les attentes de nos populations légitimes, monsieur le ministre, mais les moyens des collectivités locales et territoriales d’une manière générale et des conseils régionaux, en particulier, pour apporter des réponses adéquates à ces préoccupations sont limités », a fait savoir le député indépendant. Qui appelle le gouvernement au secours des collectivités territoriales. Il a aussi rappelé quelques réalisations de l’année 2014 dont les coûts s’élèvent respectivement à 300 millions Fcfa pour les routes et 400 millions  Fcfa dans le domaine de la santé. Avant lui, l’honorable Adama Bictogo, député d’Agboville-commune, a retracé la longue et périlleuse marche qui a abouti à l’accession du pouvoir d’Etat, en 2011 par Dr Alassane Ouattara. Expliquant que la présence du ministre des Affaires présidentielles est « la preuve que le Chef de l’Etat prend sur lui le développement de notre région ».  Avant de se satisfaire de la présence  des élus et cadres à cette cérémonie qui signifie et traduit l’union et l’entente entre les cadres qui a souvent fait défaut.

Ahou Moayé

Correspondant permanent à Agboville

l’intelligent d’abidjan

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment