05292020Headline:

Amadou Gon en France pour un « contrôle médical »: Des Français s’indignent et dénoncent

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, candidat du RHDP à la présidentielle d’octobre 2020, est depuis le dimanche 03 mai 2020, à Paris (France) « pour un contrôle médical », à en croire un communiqué lapidaire de la Présidence de la République, diffusé sur la télévision nationale (RTI 1) dans la nuit du samedi 02 mai 2020.

Mais ce séjour, qui intervient en pleine crise sanitaire du Coronavirus, passe difficilement dans l’opinion française. De fait, après avoir appris cette nouvelle, de nombreux citoyens ont exprimé leur indignation et dénoncé cet état de fait sur la toile. « Quelle honte ! Il faut obliger les hommes politiques africains à se soigner dans les hôpitaux de leurs pays ! Ça ne pourra que faire progresser le niveau des soins », s’est offusqué un internaute. Et un autre d’enfoncer le clou :

« Il n’y a personne qui peut lui faire ce contrôle en Côte d’Ivoire ? C’est navrant d’autant plus que nous sommes en confinement. J’espère que ce personnage payera les soins. On n’a en France beaucoup de personnes en EHPAD qui ne sont pas transférées en réanimation parce qu’il n’a pas assez de places selon les autorités. Ce contrôle est un scandale de plus à mettre sur le compte du gouvernement ».

GON EN FRANCE POUR UN « CONTRÔLE MÉDICAL »
« Le système de santé local est donc défaillant mais l’argent du contribuable Ivoirien est utilisé pour payer des billets d’avion et des soins à leur élite. Les pays Occidentaux devraient refuser ce type de « service », ce n’est pas en agissant ainsi qu’on aide à ce que la Côte d’Ivoire et d’autres pays africains mettent en place un vrai système de santé. Idem pour l’éducation d’ailleurs », a décrié Sigisbert. Et un autre anonyme de déplorer :

« Les pays Occidentaux devraient refuser ce type de « service », ce n’est pas en agissant ainsi qu’on aide à ce que la Côte d’Ivoire et d’autres pays africains mettent en place un vrai système de santé. »

« Ce transfert d’un ivoirien privilégié est flatteur pour les hôpitaux français ! Mais donne une vilaine image de la qualité hospitalière ivoirienne ! Et pendant ce temps là les français tournent en rond sur un rayon de 100 kilomètres ». Pour Lansarter, « les présidents africains vont en Europe se faire soigner car les Hôpitaux sont tellement pourris là-bas et laisser à l’abandon. Ils ont la trouille d’y crever – en plus d’avoir les machines à zéro de se faire trucider au Bloc ».

Même son de cloche pour Doctrovée qui s’interroge s’il n’y a pas d’hôpitaux et de médecins en Côte d’Ivoire. « Lui il a droit aux soins ! Et la population de son pays. Non », a-t-il fustigé. « 1960 – 2020 : 60 ans se sont écoulés depuis l’indépendance de la Côte d’Ivoire toujours exsangue… pour comparer, on peut regarder ce que la Corée du sud est devenue dans le même laps de temps … ça fait réfléchir ! Il devient urgent de rendre son indépendance à la Côte-d’Ivoire », a caricaturé Figminou.

DES FRANÇAIS S’INDIGNENT ET DÉNONCENT, LA CÔTE D’IVOIRE HUMILIÉE
Tandis que Bil white a exprimé son dégoût de voir que « ce premier ministre ivoirien a droit à des soins alors que des résidents en EHPAD sont privés d’accès aux hôpitaux pour y disposer d’appareils de ventilation », ajoutant que ces derniers ont souvent beaucoup travaillé pour la France. Par contre Marcel Pequenot s’est dit étonné que les frontières soient encore ouvertes.

« On nous aurait menti ? Les Français ne peuvent faire plus de 100 km mais d’autres peuvent en faire des milliers pour venir encombrer nos hôpitaux, c’est beau la logique gouvernementale, s’est-il scandalisé. Et un autre d’enfoncer le clou : « Tous les dictateurs de la terre viennent se faire soigner chez nous avec nos impôts et nous on n’a pas de pognon pour acheter des masques… ».

Lire sur Afrik soir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles