09212018Headline:

Amadou Gon très amer avec les orpailleurs clandestins, Soro convoqué sur le parti unifié

Le lancement des travaux du 4ème pont par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly captive l’actualité de ce mardi 31 juillet. Toute la presse ivoirienne en parle.

Présenté comme prouesse pour le Gouvernement ivoirien pour certains médias, d’autres y voient plutôt un épi-phénomène. Ce pont long de 7,2 Km sera livré dans 26 mois et reliera le Plateau et Yopougon en passant par Adjamé et Attécoubé, dévoile le quotidien pro-gouvernemental Fraternité Matin qui estime que l’ouvrage va coûter approximativement le même prix que celui du 3ème pont dont la mise en service s’est faite en décembre 2014. Le 4ème pont qui est passé du rêve à la réalité selon Le Jour Plus va coûter à la Côte d’Ivoire 142 milliards F Cfa quand le pont HKB revenait à 152 milliards F Cfa.

De telles réalisations en dix ans de pouvoir, valent selon L’Expression, à Alassane Ouattara d’être sur les traces d’Houphouët-Boigny, histoire de donner davantage de crédit au Mouvement « Sur les traces d’Houphouët-Boigny » du ministre Kobenan Adjoumani. Parce qu’en plus de ce pont qui sera livré en 26 mois, Ouattara aura construit en dix ans un premier pont et quatre échangeurs annoncés. Et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly de renchérir qu’ « avec ce pont, la modernisation de la Côte d’Ivoire est en marche ».

Comme pour apporter la réplique à L’Expression qui présente le président ivoirien « Sur les traces d’Houphouët-Boigny », LG Infos lui présente plutôt « Laurent Gbagbo sur les traces de Nelson Mandela ». Et le quotidien Le Temps croit bien de revenir sur « les dessous de la rencontre Billon-Gbagbo à la Haye » non sans dévoiler que le Secrétaire Exécutif chargé de l’information du PDCI y était en tant qu’émissaire du président Bédié.

Pour revenir sur la sortie très récente du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, LG Infos confie qu’il a été « sommé de clarifier sa position sur le parti unifié » puisqu’étant de retour au pays après trois semaines passées au Canada où il a pris part depuis le 02 juillet à la 44ème session annuelle de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Pendant ce temps, le ministre d’État, ministre de la Défense Hamed Bakayoko, selon Le Patriote, assistait à Oumé dans le centre-ouest à la présentation au drapeau de 450 nouvelles recrues des Forces spéciales. Alors que le premier responsable de la Défense était en activité dans le centre-ouest du pays, au Nord, à en croire Soir Info, la situation sécuritaire tournait au drame avec une attaque des gendarmes en faction dans cette zone. Un officier aurait même perdu la vie dans cette attaque du fait des orpailleurs clandestins.Situation déplorable qui a conduit l’artiste ivoirien Bailly Spinto accordant une interview au quotidien Le Jour Plus à demander aux Ivoiriens de se pardonner.

Esther Lignon

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment