09202017Headline:

Amadou Soumaoro (RDR) avoue et confesse: «Je suis perturbé… nous n’avons pas respecté la prophétie d’Houphouët»

Amadou soumahoro

RHDP-PDCI/Amadou Soumaoro (RDR) avoue: «Je suis perturbé… nous n’avons pas respecté la prophétie du Président Houphouët»

Le secrétaire général par intérim du Rdr qui a ouvertement avoué le jeudi 14 juillet au siège du PDCI à Cocody, alors qu’il s’adressait aux militantes du Rhdp qu’il est perturbé et ne savait plus quoi dire. « Je suis perturbé, je ne sais plus ce que vais dire », a déclaré le premier animateur du Rdr, le premier parti sorti des entrailles du PDCI d’Houphouët-Boigny, un an après sa disparition. Retrouvant donc ses esprits, M. Soumahoro avoue que son acte et celui de bien d’autres de ses congénères qui ont quitté la maison du Vieux n’ont pas été sans conséquence sur la vie de la nation bâtie par Houphouët-Boigny. « Je suis militant PDCI et Guikahué le sait. J’ai été membre du Bureau politique en 1990 », a-t-il précisé avant de faire cette révélation. «Ce qui nous est arrivés, c’est parce nous n’avons pas respecté la prophétie du Président Houphouët qui nous recommandait chaque fois de rester soudé pour être plus fort. Mais Satan est passé parmi nous », a-t-il avoué. Allant plus loin, le Secrétaire général par intérim du Rdr souligne que le père fondateur n’a jamais privilégié un individu pour lui succéder sinon toute une équipe qui prendrait la relève après sa disparition. « Quand on demandait au Président Houphouët c’est qui l’homme qu’il prépare pour sa succession, il répondait : c’est toute une équipe qui prendra la relève parce que j’ai confiance en la capacité des uns et des autres à assumer les responsabilités qu’on leur confiera », s’est confessé Amadou Soumahoro qui assurément regrette aujourd’hui d’avoir abandonné l’œuvre de l’homme qu’il appelle mon père. Dès lors, il ne voit plus d’autres alternatives que d’appeler au rassemblement pour relever les défis du futur. « Mettons-nous donc ensemble. Car ce sont les grands ensemble qui gagnent. Le parti unifié sera construit en tenant compte de l’avis des uns et des autres, c’est-à-dire marchera à pas cadencé », a-t-il conclu.

Le directoire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) rencontrait le jeudi 14 juillet 2016, au siège du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) à Cocody, les femmes et les ministres de ce groupement politique en gestation. Objectif, mettre ces leaders politiques en mission pour mobiliser les populations à prendre une part active à la révision de la liste électorale lancé le samedi 25 juin dernier mais aussi invité ces acteurs à contribuer activement à faire aboutir le projet de référendum en sensibilisant dans leurs différentes localités les populations pour un réel succès.

« Je vous demande d’être fortement mobilisé et de prendre toutes les dispositions pour être sur le terrain dans vos différentes bases, tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays afin d’aider nos militants à se faire enrôler », a recommandé M. Soumahoro.

Moment choisi par Duncan, chef du gouvernement, lui-même militant du PDCI, pour appeler à l’unité, seul gage, selon lui, pour gagner les élections futures. «Nous devons échanger nos points de vue afin de lever les incompréhension et parvenir à une convergence d’idées. Car les combats futurs se mèneront et se gagneront en Rhdp qui est un mouvement politique irréversible », a soutenu Daniel Kablan Duncan recommandant que tous les ministres membres du Rhdp intègrent le directoire.

JEN,   L’Héritage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment