05222017Headline:

Amhed Bakayako rencontre La CNC après le meeting de Yopougon

hamed bak

Le président de LIDER et le ministre Hamed Bakayoko se sont adressés a la presse en ces termes :

Au lendemain de son premier meeting à Yopougou, le CNC a eu une rencontre d’échange avec le ministre d’état, ministre de l’intérieur à son cabinet. Les échanges ont selon les déclarations de deux parties portées sur la présentation de la CNC au ministre et se rassurer de son soutien pour les actions futures. La délégation de la CNC était composée de Mamadou Koulibaly, Laurent Akoun, Kouadio Konan Bertin, Kablan Brou et Bach Enoch. Le président de LIDER et le ministre Hamed Bakayoko se sont adressés a la presse en ces termes :

Le président Mamadou Koulibaly:

“Nous avons été reçus par le ministre d’état, nous sommes venus d’abord lui dire merci parce que le meeting que nous avons organisé le samedi aurait été difficilement réalisé si il n’était pas intervenu pour faciliter les choses avec les autorités responsables de la place. De surcroit, ses hommes étaient sur le terrain pour sécuriser nos militants qui sont venus nombreux et cela nous a permis d’avoir une séance de travail sans dégâts, sans casse, sans mort d’homme. ce qui n’était pas donné initialement car on présumait que ce meeting aurait été l’occasion de casses et de manifestations violentes. Nous avons pu prouver le contraire un peu grâce à lui parce que les hommes de la BAE étaient là et nous sommes venus lui dire merci pour cela.

Et surtout le but essentiel était de nous présenter à lui. Lui dire que désormais une coalition est née, elle s’appelle la CNC, lui présenter notre charte, nos inquiétudes par rapport aux élections à venir, lui formuler quelques demandes qui faciliteraient la préparation de ces élections et il nous a fait part de ses opinions sur chacun des points et les jours à venir, nous espérons pouvoir continuer ces discussions pour que les élections se déroulent sans qu’aucune goutte de sang ne soit versée, sans qu’il n’y ait de crise postélectorale et pour nous, pour y arriver il y’a des choses à faire avant. C’est dans ce cadre-là que nous continuons de parler, c’est notre première option, le dialogue, la négociation. Et le ministre et son cabinet ont montré leur disponibilité.

Nous avons demandé au ministre de bien vouloir, intervenir pour qu’il n y ait pas de soupçons pour le meeting de Koumassi et que les autres manifestations de la CNC puissent avoir lieu sans grande difficulté.”

Le ministre d’état Hamed Bakayoko:

“Nous avons eu des échanges qui ont permis de mieux nous comprendre. Et j’ai dit à la délégation de la cnc notre engagement afin qu’ils puissent faire librement leurs activités. Mais je leur ai demandé de faire en sorte que cela respecte les règles. Ces manifestations se déroulent dans des cités gérées par des maires et des préfets et il faut des échanges pour s’assurer que la place est disponible et que les services de sécurité aient des réunions avec les organisateurs pour voir le cadre et l’environnement de la manifestation afin d’avoir un plan de sécurité approprié. Les instructions du président sont très claires, nous devons favoriser à travers le dialogue politique l’animation au sein de la classe politique afin que chacun puisse porter son message. C’est un début et je suis disposé discuter avec eux sincèrement.”

La rédaction

Lementor.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment