08202018Headline:

Amnistie, réforme de la CEI: Dans une déclaration, Anaky Kobenan réagit sur le discours de Ouattara du 05 août!

Dans une déclaration dont linfodrome.ci a reçu copie, le président-fondateur du Mouvement des forces d’Avenir (Mfa), Anaky Kobenan, a réagi au discours de veille de l’indépendance prononcé par le président de la République, Alassane Ouattara, le lundi 6 août 2018. Ci-dessous, sa lecture et ses pripositions.

LE MOUVEMENT DES FORCES D’AVENIR FACE AU MESSAGE DU CHEF DE L’ETAT

Le Mouvement des Forces d’Avenir se réjouit de ce que le message de Fête Nationale prononcé ce lundi 6 Août 2018 par le Chef de l’Etat, Mr Alassane Ouattara, semble augurer d’un tour nouveau dans sa gouvernance, de 2011 à ce jour.

Tous les partis politiques et organisations de la société civile de Côte d’Ivoire ont été unanimes, pendant ces 7 années, à déplorer le fait que le Chef de l’Etat, non seulement ne soit pas à leur écoute ni à celle du peuple de Côte d’Ivoire, mais soit apparu comme totalement imperméable à la nécessité de créer et assurer des rapports constants d’échange avec eux, dans l’intérêt supérieur de la nation.

Aussi est-il rassurant d’entendre le Président Alassane Ouattara se dire désormais disposé à se mettre à l’écoute du pays.

La première bonne nouvelle de ce lundi 6 août 2018 est que désormais, Alassane Ouattara, Chef de l’Etat Ivoirien, accepte de réintégrer le cercle des humains normaux, et de prêter enfin attention aux millions d’autres humains normaux que sont les Ivoiriens. Alléluia !

La seconde bonne nouvelle, véritable réjouissance pour le peuple ivoirien, les Africains et leurs Amis, est l’annonce de l’amnistie qui permettra la libération et la fin de poursuites judiciaires pour un grand nombre de citoyens assimilés aux perdants de la crise post-électorale.

Avant que d’en faire le tour pour répertorier les catégories d’exclus, surtout parmi les militaires et les nombreux exilés, ne boudons pas notre plaisir et crions Akwaba à Simone Ehivet Gbagbo, Assoa Adou , Lida Kouassi Moise, et tous ceux qui vont enfin retrouver leur famille et une vie normale, après des années de détention absurde et dans des conditions dégradantes, au seul motif de leur engagement politique.

Et c’est dans cette veine que tous les regards et toutes les attentions des Ivoiriens et de ceux qui les aiment se portent instinctivement vers la Haye, aux Pays-Bas, où l’on vient de nous faire récemment la démonstration de ce que, lorsque les Maitres du Monde décident, les voies du droit savent s’adapter et ouvrir les portes les plus lourdes.

Le Mouvement des Forces d’Avenir exprime donc sa profonde gratitude au Président Alassane Ouattara et l’invite à garder et accentuer cette nouvelle ligne de conduite envers ses concitoyens, attitude empreinte d’empathie et de considération.

Le Mouvement des Forces d’Avenir s’est également réjoui d’entendre le Chef de l’Etat évoquer enfin le problème de la Commission Electorale Indépendante actuelle ? En se référant à l’arrêt de la Cour Africaine d’Arusha.

Il espère que le Chef de l’Etat aura à cœur de réunir toutes les instances et conditions pour que se conçoive et s’établisse enfin, en Côte d’Ivoire, un environnement électoral vraiment démocratique et de consensus.

Pour terminer, le Mouvement des Forces d’Avenir salue l’Union Européenne pour son récent rapport sur la situation en Côte d’Ivoire, document qui constitue une véritable révolution dans les rapports entre les partenaires au développement et les gouvernements des pays du Sud.

Il est notoirement établi que, dans ces pays, la seule synergie des échanges entre les groupes socio-politiques, en interne, ne peut assurer le minima de gouvernance démocratique acceptable et de respect des droits de l’homme tolérable :

Aussi, s’impose-t-il donc que les partenaires au développement, dans l’accomplissement de leur mission, qui est d’abord de privilégier le renforcement des structures des Etats, et l’accès des populations à un standard de bien-être digne, prennent quelques fois sur eux de se faire dûment entendre. Surtout vis-à-vis de régimes sur-assistés par eux et leurs différentes Institutions.

Merci Messieurs de l’Union Européenne, de Bretton Woods et autres partenaires. Mais nous savons que vous pouvez faire mieux.

Bonne fête de l’Indépendance à toutes et à tous. Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.

Anaky Kobena

Président du MFA

NB: Le titre et le chapeau sont de la Rédaction

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment