03232017Headline:

Appel de Daoukro,CPI.. Ouattara sort enfin de son silence-Voici ce qu’il a dit devant la presse

CPI, Présidentielle,... le Président Ouattara crache ses vérités devant la presse

Lors d’une interview accordée à plusieurs médias nationaux et internationaux, le Président Ivoirien Alassane Ouattara donné sa position sur la situation politique en Côte d’Ivoire, De l’Appel de Daoukro au transfèrement de Simone Gbagbo à la CPI, le Chef de l’Etat n’a pas eu a langue de bois.

Transfèrement de Simone Gbagbo:

“Je suis un pays souverain et on ne va pas venir me dire que ma justice est incapable alors que je la vois, qu’elle fait des progrès et que maintenant elle répond aux normes internationales. La Côte d’Ivoire dispose désormais d’”un code pénal qui est totalement conforme à tout ce que nous voulons pour juger les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité. Toutefois, il n’est pas question de remettre en cause notre coopération avec la CPI. Si Laurent Gbagbo et (Charles) Blé Goudé se trouvent à La Haye, c’est tout simplement parce que notre justice n’était pas en mesure de les juger à cette époque. Mais aujourd’hui, nous pouvons juger Simone Gbagbo en Côte d’Ivoire.”

Appel de Daoukro et Fronde au PDCI-RDA:
“Les électeurs du Pdci suivent le président Bédié pour que je puisse avoir un taux de participation et d’élection confortable. Je peux vous dire en toute honnêteté que je n’ai pas de doute sur cet aspect des choses. Le président Bédié est respecté par son parti, son parti sait que cette alliance est bonne pour la Côte d’Ivoire, elle est également bonne pour le Pdci. A partir de là, je ne vois pas pourquoi les électeurs du Pdci ne voteraient pas le candidat soutenu par le PDCI-RDA.

S’agissant des cadres du PDCI déclarés candidats, C’est la liberté d’expression et je pense qu’ils ont le droit de s’exprimer de cette manière. C’est des candidats et c’est leur droit, moi je n’ai pas de commentaires à faire. C’est la démocratie, c’est la preuve que la démocratie existe en Côte d’Ivoire et tout le monde peut se déclarer candidat et aller à des élections pour les gagner.”
Election présidentielle:

“Mon objectif c’est d’être élu dès le premier tour pour continuer le travail parce que s’il y a un deuxième tour ça fait un mois de moins. J’ai déjà perdu 4 mois et demi avec la situation passée. Je souhaiterais être réélu dès le premier tour, comme cela j’aurais rattrapé un mois. Ça permettrait de continuer et je souhaiterais que cette campagne soit la plus courte possible.”
Les manifestations de l’opposition:

“Il ne faut pas confondre les choses. Les manifestations doivent être autorisées. Les marches éclatées, ça ne veut rien dire. Parce que quand on veut faire une manifestation, on va voir le préfet ou le maire, on définit l’itinéraire, on suit l’itinéraire, on se fait encadrer. La Côte d’Ivoire est un pays où je tiens à ce que l’ordre et la loi soient respectés. On ne peut pas se lever un beau jour et dire que je vais faire une marche éclatée. Je ne l’accepterais pas. Maintenant toutes les manifestations autorisées se feront.

Prisonniers politiques:

Ces personnes qui sont donc en détention provisoire attendent le jugement. Je n’ai pas d’avis à donner.

Objectifs pour le second mandat:

Je veux être élu dès le premier tour, afin de pouvoir continuer au plus vite le travail effectué durant mon premier mandat. Ce que je voudrais pour mon deuxième mandat, c’est accélérer ce que nous sommes en train de faire, maintenant que nous avons les bases, après avoir “pris un pays totalement en ruine. Vous pouvez considérer que cette fois-ci, il n’y aura pas de difficulté d’acceptation des résultats. En tout cas je le souhaite”.
K.O.

SourceIm

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment