12172017Headline:

Après 17 ans d’exil Doumbia Major rentre en Côte d’Ivoire pour 2020 ?

Doumbia Major a décidé de rentrer définitivement en Côte d’Ivoire après plus d’une décennie passée en exil. L’ex-membre du BEN de la FESCI annonce un retour humanitaire, même si d’autres y voient des relents politiques.

Doumbia Major rentre au bercail en prélude à 2020 ?

La présidentielle de 2020 cristallise tellement les attentions en Côte d’Ivoire que tout acte, fait ou propos s’interprète dans le cadre de ce scrutin. Aussi, l’annonce du retour de Doumbia Major en Côte d’Ivoire après 17 ans d’exil alimente-t-elle d’ores et déjà des polémiques sur les rives de la lagune Ébrié.

Et pourtant, l’intéressé indique lui-même les motifs de son retour au pays : « Chers ami(e)s, sympathisants et compagnons, chers tous, après 17 années passées en exil, en clandestinité et en voyage à travers le monde, sans présence officielle au pays, j’ai pris la décision historique de rentrer publiquement et définitivement en Côte d’Ivoire avant la fin de cette année 2017. » Avant d’ajouter : « Ce sera l’occasion pour moi de répondre par ma présence physique à l’invitation de la fondation “droit à la vie ” dont je participerai à la distribution des cadeaux et au repas de Noël et du Nouvel An, qui sera servi pour une centaine de familles, d’enfants défavorisés de Côte d’Ivoire. »

Cependant, pour certains observateurs, ce retour de l’ancien fesciste s’inscrit dans un cadre purement politique, celui de la présidentielle de 2020.

Ancien proche du sergent-chef Ibrahim Coulibaly dit IB, tué lors de la crise postélectorale, M. Doumbia a régulièrement entretenu des relations conflictuelles avec Guillaume Soro, ennemi juré de son ancien mentor. En témoignent les nombreuses prises de position de l’ex-lieutenant d’IB contre le président de l’Assemblée nationale ivoirienne.

À en croire certaines sources bien introduites, le retour de Doumbia Major serait suscité par le camp présidentiel pour former une coalition anti-Soro en prélude à la présidentielle de 2020. Sans avoir expressément déclaré sa candidature au prochain scrutin présidentiel, Guillaume Kigbafori Soro est cependant perçu comme un potentiel adversaire pour les éventuels candidats.

De même, la découverte d’une cache d’armes dans la résidence de Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul à Bouaké, et l’arrestation de ce dernier ont créé des frictions entre le président Alassane Ouattara et son ancien Premier ministre. En dépit de la rencontre entre les deux personnalités le 3 novembre dernier, et la nomination du PAN à la vice-présidence du RDR, la tension n’a visiblement pas baissé.

AFRIQUE SUR 7-

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment