«Je demeure président par intérim»

youan-bi-angenor

«Blé Goudé est pris en otage par nos camarades»

La guerre est déclarée au Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep). Contesté par ses camarades et annoncé démis de sa fonction de président par intérim, Youan Bi Angenor, a animé une conférence de presse, jeudi 23 juillet 2015, à Yopougon Niangon. C’est qu’une décision de dissolution du Conseil exécutif national (Cen) du Cojep a été prise par Charles Blé Goudé. Le conférencier de dénoncer les pratiques de ses camarades, qui « ont dévoyé la lutte ». « Je ne suis pas du tout content . Toute décision prise doit être pourvu d’un objectif. Des camarades ont dévoyé la lutte », a-t-il asséné d’emblée. Le visage fermé, Youan Bi a exprimé son amertume face la crise qui frappe de plein fouet le mouvement politique créé par Charles Blé Goudé, actuellement incarcéré à La Haye. « Pour notre part, nous considérons que la main du pouvoir Ouattara qui divise partis et mouvements politiques est au Cojep. Oui, c’est une autre déstabilisation du pouvoir dont certains des nôtres sont complices. Ces camarades qui allaient nuitamment à la soupe ne se gênent plus de rien et prennent le président (Blé Goudé) en otage via sa ligne directe » , at-il révélé. Pour lui, le chef de l’Etat gagnerait à unir les Ivoiriens et à favoriser la ré- conciliation nationale. Le conférencier à qui plusieurs salles auraient été refusées, et qui a été chassé d’un maquis plein air, alors qu’il donnait son message, Selon lui, s’est présenté comme un combattant qui ne capitulera pas. Il a affirmé qu’il est opprimé parce qu’il a fait entrer le Cojep à la Coalition nationale pour le changement (Cnc). “Des mots d’ordre clairs tomberont d’ici peu à travers la Cnc. Nous aurons à remplir notre mission historique, le peuple a trop souffert. La neutralité est zéro pointé. Le refus de la Cnc est zéro pointé. Retenez que la dissolution du Cen est zéro pointé ” , a-t-il martelé. À l’en croire, le président fondateur du Cojep est victime de l’ambition de certains militants. “Blé Goudé est pris en otage par certains de nos camarades. C’est par rapport aux comptes rendus qui lui sont faits qu’il donne son point. Nos camarades ont besoin que Blé Goudé soit en prison pour en profiter. Ces camarades sont un problème pour nous . Blé Goudé se trouve dans une position de faiblesse et ils profitent de la situation. Si Blé Goudé dit qu’il y a la neutralité, je dirai qu’il a trahi. Il faut sauver le soldat Blé Goudé ” , a lancé Youan Bi Angenor entouré de militants qui avaient pu lui trouver un espace dans une cour pour lui permettre de tenir sa confé- rence de presse. Parlant du courrier qui annonce sa démission de la présidence par intérim du Cojep, il a estimé que ce document n’est pas « authentique ». « Nous ne le reconnaissons pas. Ils sont dans un schéma et c’est clair. Je demeure le président par intérim du Cojep », a-t-il martelé. Non sans indiquer que la division des partis politiques est “une corruption tous azimuts. On utilise le nom de Blé Goudé. L’argent circule dans nos rangs “. Youan Bi Angenor s’est dit persuadé que ses camarades veulent donner un “coup de pouce à Affi N Guessan”. Par ailleurs, faut il le noter , alors que le président par intérim du Cojep vantait les mérites du bloc auquel il appartient, des shorts messages service (sms) de ses adversaires étaient diffusés sur les téléphones portables. Le message indiquait que le Cojep organisera du 14 au 16 août 2015 , son deuxième congrès extraordinaire.

Hervé KPODION

Source : Soirinfo 6239