07212018Headline:

Après la dissolution du gouvernement Gon: Atmosphère lourde dans des ministères…

Le président de la République, Alassane Ouattara, a procédé, mercredi 4 juillet 2018, à la signature de 2 décrets, dont l’un met fin aux fonctions du Premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, et des membres du gouvernement. Et le second reconduit Amadou Gon Coulibaly dans ses fonctions. En attendant la formation de la nouvelle équipe gouvernementale, les ministres sont chargés d’évacuer les affaires courantes. Une situation qui crée une atmosphère lourde dans des ministères.

Le jeudi 05 juillet 2018, notre équipe de reportage a sillonné certains départements ministériels à l’immeuble Sciam, à Abidjan-Plateau, où l’on a pu noter qu’il ne régnait pas une ambiance bon enfant.

Première escale, le ministère du Plan et du Développement. Il est 10 heures 55 minutes, les agents sont à leurs postes. Un agent dudit ministère nous informe que la ministre Nialé Kaba est également présente, comme d’habitude. « Hier (mercredi 04 juillet 2018, Ndlr), elle a reçu en audience une délégation de l’Union européenne (Ue). Aujourd’hui (hier jeudi 05 juillet 2018), elle doit recevoir la ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne-Désirée Ouloto) », mentionne cet agent, qui ne craint nullement pour son poste dans ledit ministère. L’argument développé par ce dernier est qu’il est agent de la Fonction publique et que, comme tel, quel que soit le ministre qui sera nommé, il occupera toujours sa fonction. « A moins d’être muté dans un autre ministère », souligne-t-il.

Une sérénité qui n’est pas partagée par certains travailleurs qui, quand bien même ils sont également agents de la fonction publique, sont dans l’angoisse. C’est le cas d’un employé du ministère du Pétrole, de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables, où nous marquons notre deuxième escale. Sous le couvert de l’anonymat, cet autre agent a affirmé que son sort reste lié au nouveau ministre qui va occuper ce portefeuille. « Je me sens bien à mon poste actuellement et l’ambiance de travail est vraiment propice à mon épanouissement. Autant de raisons qui font que je suis inquiet, à la simple idée de la constitution d’un nouveau gouvernement », explique-t-il. Mais là où l’inquiétude est beaucoup plus perceptible, c’est surtout en ce qui concerne certains parents, amis et connaissances qui n’ont pas le statut de fonctionnaires. Ceux-là connaissent leur sort. Dès que le ministre tombe, eux aussi tombent. Tout simplement parce que le nouvel occupant du portefeuille viendra aussi avec ses hommes de main. Autant d’idées qui créent actuellement la démotivation dans les rangs de plusieurs agents des ministères.

Une source proche du ministère des Transports, notre troisième escale, a avancé que dans ce cas de figure, ce sont des hauts cadres des ministères qui sont le plus souvent sous forte pression. Il a cité les conseillers des ministres, les chefs de cabinets, chefs de services et directeurs qui n’ont pas le statut de fonctionnaires. « Le ministre, dans le cadre de sa mission, peut s’attacher les services d’un haut cadre, du fait de ses compétences, qui n’a pas forcément le statut de fonctionnaire. Dans ce cas de figure, c’est le ministre lui-même qui puise dans ses ressources propres pour payer ce dernier. Étant donné que cet agent n’émarge pas dans les caisses de l’État, c’est clair que si le ministre s’en va, il est bien obligé de partir avec lui », explique notre informateur.

Malgré l’ambiance lourde qui règne, des ministres et agents, aussi démotivés soient-ils, sont à la tâche. Comme demandé aux ministres, certains s’attellent à évacuer les affaires courantes. Dans ce cadre, le ministre du Pétrole, de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables, Thierry Tanoh, procédera, aux côtés du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, au lancement officiel du Projet de développement et de réhabilitation du réseau électrique de Côte d’Ivoire (Proderci), samedi 07 juillet 2018, sur le site poste de Dabakala.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment