07162020Headline:

Après la rencontre avec Duncan, le deal Gbagbo-Affi N’Guessan, dévoilé

De retour de La Haye et de Bruxelles où il a rencontré son mentor Laurent Gbagbo, Pascal Affi N’Guessan s’est entretenu avec Daniel Kablan Duncan. Les échanges entre le Président statutaire du FPI et le Vice-Président ivoirien ont porté, entre autres sujets, sur le retour en Côte d’Ivoire de Gbagbo et Blé Goudé.

Les lignes sont visiblement en train de bouger au sein du Front populaire ivoirien (FPI). L’ancien parti au pouvoir, qui a longtemps souffert de la division entre deux tendances. Mais comme l’avait annoncé Pascal Affi N’Guessan, le parti créé par Laurent Gbagbo pourrait connaître sa réunification, bien avant l’élection présidentielle de 2020, qui se tient dans huit (8) mois. Et ce, à la suite d’un congrès unitaire pour désigner l’unique dirigeant de ce parti de gauche.

En effet, après une tentative infructueuse, en mars 2019, l’ancien Premier ministre (octobre 2000 – janvier 2003) a finalement été reçu en audience par son “patron” début janvier. Deux jours d’échanges entre les deux hommes ont assurément permis de dissiper les divergences. D’autant plus que le Député de Bongouanou a assisté pour la première fois, le 6 février 2020, à une audience du procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Après cette audience, le président reconnu du FPI a rencontré le président du Cojep, dans sa résidence hôtelière à La Haye. Au lendemain de cette rencontre, Affi N’Guessan a mis le cap sur Bruxelles pour une dernière rencontre avec Laurent Gbagbo avant de rentrer en Côte d’Ivoire.

Aussi, dès son retour à Abidjan, le Président du Conseil régional du Moronou a-t-il été reçu, à sa demande, en audience par le Vice-Président Daniel Kablan Duncan, ce jeudi 13 février 2020. Entre autres points de discussion, il a été question du retour de l’ancien Président ivoirien en Côte d’Ivoire.

« Le Chef de l’État a un rôle important à jouer. Il a exprimé, à plusieurs occasions, que nous sommes tous des frères, que le président Laurent Gbagbo est son frère. Au-delà de ce que les avocats ont pu dire, nous pouvons dire que le dossier est d’ordre politique », a plaidé Affi N’Guessan.

Avec la façon dont l’ancien chef du gouvernement s’est quasiment empressé pour rencontrer les autorités ivoiriennes afin de plaider la cause de Gbagbo Laurent, tout porte à croire qu’il a été mandaté par son chef. Après s’être longtemps affiché avec les “Gbagbo ou Rien (GOR)”, la tendance radicale de son parti, l’ancien pensionnaire de la prison de Sheveningen pourrait désormais privilégier la voie de la tendance modérée, incarnée par Pascal Affi N’Guessan, pour dissiper les malentendus entre lui et le régime d’Alassane Ouattara.

Comments

comments

What Next?

Related Articles