05222018Headline:

Après la visite d’Affi à Bédié : des ministres PDCI menacés/les raisons

La récente visite d’Affi N’Guessan, le 24 janvier 2018, à Henri Konan Bédié n’a pas été du goût de cadres du Rassemblement des républicains qui, selon Jeune Afrique, seraient prêts à avoir tomber les têtes de certains ministres issus du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

Si pour l’heure, aucun remaniement ministériel n’est prévu, nos confrères de Jeune Afrique font savoir qu’autour d’Alassane Ouattara, des proches nourrissent le secret désir de voir débarquer des ministres PDCI. A en croire l’hebdomadaire panafricain, ce qui justifie cette envie de « casser du PDCI » est que le tête-à-tête entre Affi N’Guessan et Henri Konan Bédié n’a pas du tout apprécié par des « ténors » du  parti pouvoir. Ils y voient sûrement un rapprochement entre leur allié et le parti fondé par Laurent Gbagbo. Pour le RDR il est question de parvenir au parti unifié.

Rappelons qu’au sortir de son entrevue avec le président du plus vieux parti ivoirien, M. Affi avait déclaré : « C’est une visite de courtoisie du FPI au président Henri Konan Bédié pour présenter ses vœux de nouvelle année 2018, à un monument de la politique et de la nation ivoirienne qui, au-delà de nos spécificités politiques, représente pour chacun d’entre nous, une référence, un acteur avec lequel il faut compter. Nous avons compté avec lui hier, et nous allons compter avec lui aujourd’hui et avec qui nous devons compter demain. Vu sa place, il était bon pour le FPI de demander à Dieu de le garder parce que la Côte d’Ivoire a encore besoin de lui pour construire la paix et la prospérité de ce pays. »

Bien avant le député de Bongouanou, les jeunes frontistes ont rendu une visite à la jeunesse du PDCI. Il s’agissait pour la JFPI de briser « les barrières politiques entre le FPI et PDCI ».

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment