08172017Headline:

Après plusieurs mois passés en prison: Abéhi et Séka Séka ont quitté Bouaké

abehi et seka

Ils ne font plus partie des pensionnaires du camp pénal de Bouaké, depuis le mardi 30 décembre 2014.

En effet, dans le cadre de leur procès, qui se tient à Abidjan depuis le vendredi 26 décembre 2014, au Palais de justice, l’ex-patron du Groupement d’escadron blindé (Geb) d’Agban, le commandant Jean Noël Abéhi et Anselme Séka Yapo dit Séka Séka, ex-aide de camp de l’ex-Première dame, Simone Ehivet Gbagbo, ont quitté le camp pénal de Bouaké, mardi 30 décembre 2014, aux environs de 13 h, à bord d’un avion de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (Onuci). Ces deux officiers doivent rejoindre le box des accusés très bientôt, aux côtés des autres pro-Gbagbo, informe notre source. « Nous sommes vraiment soulagés. Il faut dire qu’avec ces deux détenus, nous n’étions pas tranquilles. C’étaient des prisonniers exceptionnels. Nous devrions veiller sur eux comme du lait sur le feu. Maintenant qu’ils sont partis, nous sommes tranquilles et complètement déchargés de cette mission difficile. Nous espérons seulement qu’ils ne reviennent plus ici à Bouaké », a confié un garde pénitentiaire du camp pénal qui a pris part à leur transfèrement sur Abidjan.

A l’en croire, les deux officiers respiraient la grande forme quand ils quittaient leurs cellules du camp pénal. « Avant leur départ, ils ont salué et remercié tout le monde. Ils nous ont quittés en pleine forme. Nous leur souhaitons bonne chance pour leur procès », s’est encore exprimé notre informateur. Contrairement à Jean Yves Dibopieu, qui avait été libéré de cette même prison le samedi 31 mai 2014, Abéhi et Séka Séka ne recouvriront pas la liberté provisoire. Une fois à Abidjan, informe toujours notre source, ils seront mis « au frais » jusqu’au terme de leur jugement.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment