09242017Headline:

Après Wattao, voici le sort de Morou, Vetcho… et autres

FRCI-ci

La lettre du continent vient une fois de plus de faire de graves révélations sur la situation des ex-commandants de zone.

En effet, Dans le numéro 689 du 10 septembre 2014 du journal panafricai, nos confrères expliquent la stratégie du président ivoirien Alassane ouattara vis-à-vis des anciens com-zones.

Alassane Ouattara aurait décidé de soigner l’image peu reluisante de ces chefs de guerre jugés analphabètes.

C’est dans cet esprit qu’il a décidé de ramener Wattao en formation au Maroc. Selon La lettre du continent, ces militaires qui ont été promus au grade de lieutenant-colonel en début d’année avaient besoin de formation pour renforcer leurs capacités intellectuelles.

Même si celui de Issiaka Ouattara dit Wattao a été le plus médiatisé, plusieurs autres commandants ont aussi subit le même sort. Issouf Ouattara dit ”Kobo”, le patron de la sécurité du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, est en Chine pour un stage de formation d’état-major et de stratégie. Adama Yéo est en formation à l’École des forces armées de Zambakro, dans la commune de Yamoussoukro. Touré Hervé dit ”Vetcho”, l’ancien comzone de Katiola, il revient d’un stage au Mali dans le cadre du maintien de la paix.

Morou Ouattara s’apprêterait à faire ses valises pour rejoindre Wattao  à l’Académie royale militaire de Meknès, au Maroc pour suivre aussi des cours d’Etat-major.

Selon nos confrères, ces chefs militaires ont été envoyés en formation non seulement  parce qu’ils continueraient de « donner du fil à retordre » au chef d’état-major général des Frci, Soumaïla Bakayoko mais aussi pour la sécurisation des élections présidentielles de 2015.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment