02262024Headline:

Armée de terre : Chérif Ousmane prend les commandes

Le général de brigade Chérif Ousmane est officiellement depuis, hier, le patron de l’armée de terre. Le général de division, Dem Ali Justin, son prédécesseur, dont il était aussi l’adjoint, lui a passé la main lors d’une cérémonie, à l’ancien camp d’Akouédo à la Riviera.

À peine investi, l’impétrant a pris l’engagement de rehausser davantage l’image de cette composante des forces armées de Côte d’Ivoire.

À l’en croire, l’atteinte de cet objectif passe par le renforcement de la discipline au sein de cette institution militaire. « Toute personne exerçant un quelconque commandement, à quelque niveau que ce soit, se devra de mettre au profit de ses hommes, les valeurs, dont elle est elle-même investie. Il s’agira de chasser tout esprit de fainéantise. Je mettrai un accent sur la discipline. Oui, la discipline, j’insiste, est la force principale de l’armée. À laquelle il faudra associer la disponibilité, la loyauté et la résilience. Je sais que la tâche ne sera pas du tout aisée au regard des attentes et de l’espoir que la haute hiérarchie place en nous. Mais en homme de défi, je trouve exaltant de faire ce travail », a-t-il rassuré.

Le nouveau patron de l’armée de terre compte sur l’apport et la collaboration de tous ses hommes dans l’accomplissement de sa mission. « Je recommande que tout le monde mette la main à la pâte. Toutes les suggestions seront, par conséquent, les bienvenues », a-t-il fait savoir.

En outre, il a rappelé qu’aux côtés du général de division, Dem Ali Justin, il a déjà travaillé à avoir des hommes et des femmes dotés d’un esprit de cohésion fort. « Nous devons inspirer confiance et les populations doivent se reconnaître en nous », a-t-il lancé, en direction des soldats sous son autorité.

Chérif Ousmane a indiqué que l’heure est à présent à la mise en œuvre des capacités de ses soldats et à la démonstration de leur professionnalisme. « Nos prédécesseurs, pionniers des acquis, dont nous bénéficions nous regardent. À ce titre, je vous mets en garde contre toute forme de laxisme, de négligence et de manquement grave. La hiérarchie est en train de respecter sa part d’engagement en nous équipant. À nous de la rendre fière, exemplaire en nous mettant au service de la nation », a-t-il recommandé à ses éléments.

Avant de s’engager à faire de sorte à assurer les entraînements continus avec la création de nouveaux centres d’aguerrissement, dont la proposition sera faite à la hiérarchie. « Seul l’entraînement qui produit la sueur permettra d’épargner le sang. De ce fait, je mettrai l’accent sur l’instruction avec pour socle la discipline et l’éthique. Je veux des hommes et des femmes de l’armée de terre qui se donnent sans compter, résolument tournés vers un engagement complet dans tout ce qu’on leur commandera », a-t-il crié haut et fort.

‘’Papa Guépard’’, comme on l’appelle affectueusement, a promis de travailler dans le sillon de son prédécesseur, le général de division, Dem Ali Justin, aujourd’hui chef d’Etat-major général adjoint.

What Next?

Recent Articles