11132018Headline:

ARPCI : Le président Henri Bamogo investi.

Le président de l’Association des ressortissants du Passoré en Côte d’Ivoire, Henri Bamogo, lors de son investitureLe président de l’Association des ressortissants du Passoré en Côte d’Ivoire (ARPCI), Henri Bamogo, a été investi, le dimanche 15 avril 2018, au Stade Inch Allah, en présence du sénateur et maire de la commune de Koumassi, N’dohi Yapi Raymond.

 

Le président de l’Association des ressortissants de Passoré en Côte d’Ivoire (ARPCI), Henri Bamogo, a été investi, le dimanche 15 avril 2018, à la place Inch Allah de Koumassi. Pour la circonstance, le maire de la commune, N’dohi Yapi Raymond, effectué le déplacement. Une délégation forte de 14 personnes est, spécialement, venue du Burkina Faso pour prendre part à cette investiture. Parmi elles, Albert Bamogo (maire de l’arrondissement 9 de Ouagadougou), Nogma Ernest Ouedraogo (maire de Tessabokin) et Sibiri Ernest Yelkouni (1er adjoint au maire Yako).

Après son investiture, Henri Bamogo a remercié tous ceux qui ont effectué le déplacement. « Bienvenue chez nous, bienvenue chez vous, la cité du bonheur partagé. C’est un honneur et réel plaisir pour moi, en ma qualité de président des ressortissants du Passoré en Côte d’Ivoire de prendre la parole pour vous dire merci. Je mesure désormais la charge qui repose sur mes épaules en tant que président. Il s’agit de travailler avec vous, femmes, hommes, vieux et jeunes, sans distinction aucune pour le développement du Passoré. Dans cette perspective, aucune contribution ne sera de trop. Chacun de nous a un droit, en même temps un devoir d’apporter sa pierre au chantier de construction (…). Les défis qui se présentent à nous sont nombreux. Manque d’hôpitaux, manque de matériels et surtout sur le plan de l’éducation, absence de salle classe et de tables bancs, etc… », a souligné le président de l’ARPCI.

Quant au maire de Koumassi, N’dohi Yapi Raymond, après avoir offert la somme de 300 000 francs, il a remercié ses hôtes de faire de sa commune, la capitale du Burkina Faso en Côte d’Ivoire. « Je me retrouve encore ce matin avec vous, avec beaucoup de plaisir. Je dois dire qu’il ne se passe finalement pas de mois sans qu’il y ait une manifestation des Burkinabè dans cette commune. Je voudrais vous dire merci, de faire de Koumassi, la capitale du Burkina en Côte d’Ivoire, comme Ouaga l’est au Burkina Faso. Cela traduit bien évidemment toute la solidité des liens entre le peuple frère du Burkina et le peuple ivoirien. En tant que maire-sénateur, je ne peux que m’en honorer et m’en féliciter ».

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment