07272017Headline:

Arrestation de Sam l’Africain-Déclaration musclée du FPI

Ce vendredi 17 mars 2017, Sam l’Africain, a été convoqué devant la brigade de recherche de la gendarmerie pour se voir signifier les chefs d’accusation d’atteinte à la sureté de l’Etat, d’outrage au Chef de l’Etat et à son épouse et d’incitation au trouble à l’ordre public.

Après plusieurs heures d’audition, il a été transféré au parquet où, contre toute attente, les faits qui lui étaient reprochés ont été requalifiés par le procureur qui, devant la vacuité du dossier, lui a signifié de nouveaux chefs d’accusation d’incitation à la haine tribale, à la xénophobie et à la révolte des militaires. Un mandat de dépôt lui a été délivré en vue de le transférer immédiatement à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA).

Cette arrestation est une énième grave atteinte aux libertés d’opinion et d’expression et dévoile une logique de musèlement de l’opposition et d’intimidation de ses leaders par le pouvoir de M. Ouattara.

Le Front Populaire Ivoirien et l’AFD-CI :

– Apportent leur soutien et leur solidarité à Sam l’Africain ;
– Condamnent les pratiques dictatoriales du pouvoir ;
– Exige la libération immédiate de Sam l’Africain ;
– Lance un Appel à la mobilisation aux démocrates et à toutes personnes éprises de liberté pour faire barrage à cette dictature rampante qui maintient dans les geôles du pouvoir des centaines d’ivoiriens et qui empêche des milliers d’exilés politiques de rentrer au pays.

Fait à Abidjan, le 17 mars 2017

Pour le FPI et l’AFD-CI, le Président,

Pascal Affi Nguessan.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment