06132024Headline:

Arrivée en France du journaliste Olivier Dubois, ex-otage au Sahel

Quelques larmes, des sourires, et des étreintes. Olivier Dubois, otage pendant près de deux ans de jihadistes au Mali, a atterri en France mardi, après sa libération la veille avec un otage américain retenu pour sa part pendant plus de six ans.

Le journaliste a été accueilli peu après midi par ses proches et par le président Emmanuel Macron sur la base aérienne de Villacoublay, au sud-ouest de la capitale.

Vêtu d’un tee-shirt à manches longues et d’un pantalon noir, une sacoche à l’épaule, il est apparu très souriant et en bonne forme apparente, après cinq heures de voyage depuis Niamey. Il devait retrouver dans la foulée sa femme et ses enfants puis s’entretenir quelques minutes avec le chef de l’Etat.

Lundi, il avait rencontré les journalistes peu après sa libération accompagné de Jeffery Woodke, humanitaire américain qui avait été enlevé le 14 octobre 2016 au Niger.

Olivier Dubois avait été kidnappé le 8 avril 2021 à Gao, dans le nord du Mali, par le GSIM, principale alliance jihadiste au Sahel liée à Al-Qaïda. Il collaborait notamment avec le quotidien Libération et le magazine Le Point et vivait au Mali depuis 2015.

Le président Macron avait de son côté exprimé son “immense soulagement” et témoigné de sa “grande reconnaissance au Niger pour cette libération”.

“Ses conditions étaient par nature rudimentaires mais (…) il était arrivé à obtenir des conditions satisfaisantes” en détention, a-t-il ajouté, précisant ne pas savoir “pourquoi il a été libéré ni pourquoi maintenant”.

“C’est juste incroyable, c’est quelque chose qu’on attendait depuis deux ans. Pour lui le cauchemar est terminé, et pour sa famille aussi. Il va pouvoir reprendre sa vie, même si ce sera difficile pour lui d’oublier ça”

Les enlèvements sont l’un des graves dangers encourus par les journalistes et les humanitaires, locaux comme étrangers, au Sahel.

Deux employés de la branche malienne du Comité international de la Croix-Rouge kidnappés entre Gao et Kidal, dans le nord du Mali il y a deux semaines, avaient été libérés dimanche soir.

What Next?

Recent Articles