09252017Headline:

Attaques terroristes de Bassam: Le téléphone saisi livre des grandes informations/Plusieurs arrestations

Attaque a Bassam3

Attaques terroristes de Grand-Bassam: Le téléphone saisi livre d’importantes informations

Plusieurs arrestations
De grosses surprises en vue
L’enquête ouverte sur l’attaque de Grand-Bassam, le dimanche 13 mars 2016, progresse positivement.

En effet, selon des sources sécuritaires, le téléphone portable saisi sur l’un des terroristes tué, a fait l’objet d’une inspection suivie de fouille minutieuse. Pendant pratiquement un jour, les spécialistes d’écoute et de cybercriminalité, ont été mis à rudes épreuves. Des écoutes sordides en passant par des messages codés ou incomplets, tout a été passé au peigne fin, afin de remonter les différentes filières possibles. De la carte Sim à la mémoire du téléphone, les fins limiers ont pu récupérer la plupart des informations nécessaires à la poursuite de cette enquête. C’est ce qui leur a permis d’ailleurs de procéder à de nouvelles interpellations, avancent les mêmes sources. Les enquêteurs auraient remonté ces informations jusqu’à des individus qui se croyaient à l’abri. Certains ont été pris, le mardi 15 mars 2016. Conduits vers des lieux tenus secrets, ils ont été placés sous haute surveillance. En tout cas, les informations à la disposition des enquêteurs donnent froid dans le dos. Car des individus, jusque-là insoupçonnés et qui jouissaient pratiquement d’une immunité ont été identifiés dans le large répertoire des djihadistes de Grand-Bassam. « Ce sont de gros bonnets. Nous allons surveiller les mouvements de certains et d’autres devraient être interrogés afin de nous permettre d’avancer dans notre enquête », nous rapportent nos sources, avant d’expliquer que c’est un travail de longue haleine qui nécessite beaucoup de tact. Quarante-huit (48) heures après l’attaque de plusieurs hôtels et des plages de Grand-Bassam, des observateurs ont salué l’avancée notable dans les investigations. Rappelons que le dimanche 13 mars 2016, peu après 12 h, des terroristes lourdement armés ont débarqué sur la plage de Grand-Bassam. A l’aide de leurs puissantes armes de guerre, ils ont fait plusieurs morts et des blessés aussi bien sur la plage que dans des hôtels. La riposte des forces coalisées (Forces spéciales de la gendarmerie, de la police et de l’armée) a permis de venir à bout de la détermination de ces terroristes qui ont été finalement mis hors d’état de nuire. Un large ratissage se poursuivait encore dans la région (de Grand-Bassam à la frontière ghanéenne) jusqu’au mardi 15 mars 2016, pour dénicher d’éventuels suspects ou complices, afin de les neutraliser.

M’BRA Konan

 linfodrome.com,

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment