01192017Headline:

Attendu à abidjan pour présider la cérémonie d’investiture de la direction de compagne d’Ado, Bédié fait volte face

bedie ,ado

Après un séjour privé de plus d’un mois en France, le président du Pdci-Rda est rentré, lundi, au pays. Henri Konan Bédié, par ailleurs président de la Conférence des présidents du Rassemblement des Houphouétistes (Rhdp), coalition au pouvoir, était très attendu à Abidjan.

Dans les officines du Rhdp, on espérait voir l’auteur de l’appel de Daoukro présider la cérémonie d’investiture de la direction de campagne du président sortant, Alassane Ouattara, qui a eu lieu, le dimanche 9 août dernier. Mais, le président Bédié, qui a engagé cette coalition à adouber la candidature du chef de l’État aux prochaines joutes présidentielles, a dribblé tous ses partisans, en atterrissant le lendemain de ladite cérémonie.

Alors que son arrivée quelques heures plus tôt lui aurait permis de donner un cachet particulier à l’événement. Mieux, alors que bien de ses partisans, et certainement les cadres de son parti et du Rhdp, attendaient de lui réserver un accueil chaleureux à Abidjan, le président Bédié a surpris tout le monde. Arrivé à bord d’un vol spécial à lui affrété sûrement par le président Ouattara, Henri Konan Bédié a préféré atterrir dans la discrétion à Yamoussoukro, loin de toute clameur et d’objectif photo et caméra. De la capitale politique ivoirienne, il a rejoint, comme il est arrivé, son village natal, non avec des bruits de sirènes et de gyrophares par la route, mais par un autre vol en hélicoptère.

Même s’il a été accueilli à Daoukro par les autorités traditionnelles et administratives de la ville à qui rien n’aura échappé, c’est juste ce petit monde qui aura communié avec le leader du Rhdp dont on n’aura tiré aucun mot. Pourquoi ce retour discret ? Selon des indiscrétions, le père de l’appel de Daoukro à soutenir le candidat Ouattara aux élections d’octobre prochain a préféré éviter la foule, les micros et caméras qui l’auraient amené à parler. Le président Bédié, qui revient d’un séjour privé, n’aurait pas jugé utile de se prononcer encore sur la situation politique, l’objectif visé dans son appel ayant été obtenu avec le bloc que tous les partis du Rhdp font autour du candidat Ouattara. En plus, les campagnes électorales n’ayant pas commencé, le sphinx de Daoukro, d’ordinaire peu bavard, s’est senti à son aise en descendant directement dans son village, se tenant ainsi loin des clameurs politiciennes. Une option qui pourrait le garder également d’avoir à répondre à ces nombreux frustrés après le choix des personnalités devant diriger la campagne de son ”poulain”.

Pourra-t-il prolonger ce congé politique qu’il a entamé depuis son voyage privé à Paris? Pas évident avec l’arrivée du chef du Parlement ivoirien, annoncé à Daoukro ce mercredi. Guillaume Soro pourrait séjourner pendant 4 jours aux côtés du président Bédié dans la capitale de l’Iffou où il devra présider, à partir d’aujourd’hui, l’édition 2015 des Journées nationales de la valorisation de l’agriculture (Jnva 2015). Nul doute qu’il mettra ce séjour à profit pour rencontrer le président du Pdci devenu le mentor de tous les ténors du Rhdp.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment