05302024Headline:

Au Mali, les partis politiques contestent leur suspension devant la Cour suprême

Les partis politiques et associations suspendus par le président Assimi Goita n’entendent pas baisser les bras. Dans un communiqué publié ce lundi 22 avril, les partis et associations signataires de la déclaration du 31 mars ont annoncé saisir la Cour suprême. Devant la haute institution, les partis exigent l’annulation du décret pris le 10 avril par le président de la transition Assimi Goita.
Pour ces partis, associations politiques et organisations de la société civile, le décret du présidentiel, portant suspension des activités des partis et associations à caractère politique est « tyrannique et liberticide ». Les partis politiques invitent la Cour suprême à annuler simplement cette décision qui porte gravement atteinte aux valeurs démocratiques selon la classe politique.

Selon le gouvernement malien, la décision de suspendre les activités des partis et associations à caractère politique est motivée par des raisons de menace à l’ordre public et sécuritaires. Bamako assure que le décret ne vise pas un parti politique en particulier.

What Next?

Recent Articles